Thread Rating:
  • 2 Vote(s) - 4 Average
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Guide de configuration officiel v0.9.6
#1
Au travers de ce guide, je vais tâcher de vous expliquer comment configurer, de manière correcte, l'émulateur PCSX2 et tenter de vous fournir quelques astuces quant à son bon fonctionnement.
Mais, tout d'abord :

1) Télécharger la version stable de PCSX2 (v.0.9.6) à cette adresse
2) Ouvez l'archive, et procédez à l'extraction des données dans un dossier à part (exemple : C:\PCSX2)
3) Lancez pcsx2.exe qui se trouve à la racine du dossier

Pour les utilisateurs Linux :

1) Téléchargez les binaries à cette adresse, ou le fichier source GoogleCode.
2) Pour compiler le fichier source, suivez les instructions puis rendez-vous dans le dossier de PCSX2 et tapez "sh build.sh all" afin que l'ensemble des plugins de PCSX2 soient compilés dans le dossier bin.
3) Vous devez avoir installé, au préalable, les librairies suivantes : gtk2, opengl, libbz2, libjpeg, glew-dev, libxxf86vm-dev, x11proto-xf86vidmodeautomake et autoconf (version >= 1.9), Nvidia Cg-Toolkit, libasound-dev, joystick.

Plugins disponibles pour Linux : ZeroGS OpenGL, ZeroSPU2, PeopsSPU2, ZeroPad, EFP Iso, EFP Polling et Linuz Iso.


Index

  1. Configuration des plugins
  2. Configuration du BIOS
  3. Configuration du CPU (processeur)
  4. Configuration des Game Fixes ("patchs" spécifiques à certains jeux)
  5. Configuration du Speed Hack
  6. Configuration avancée
  7. Configuration des autres paramètres (Misc.)

Configurer PCSX2


La dernière version VTLB de PCSX2 a remplacé les deux anciennes, mais il est à noter que les sauvegardes créées avec les précédents build ne seront pas compatibles avec cette nouvelle monture.

Ceci est l'interface (GUI) de PCSX2. C'est à partir d'ici que vous pouvez modifier, à votre guise, les paramètres et plugins utilisés par PCSX2. Rendez-vous dans Config => Configure afin de commencer à paramétrer l'émulateur. Vous obtiendrez alors une fenêtre telle que celle-ci (cliquez pour agrandir) :

[align=center][Image: attachment.php?aid=20458]

Avant toute chose, sachez que vous pouvez utiliser "Set Plugins Directory" et "Set Bios Directory" afin de modifier les chemins d'accès où se trouvent, respectivement, vos plugins et vos bios. Ainsi, si vous n'utilisez pas les chemins par défaut (/plugins et /bios), utilisez ces boutons afin d'en modifier l'accès. Les boutons "Configure", "Test" et "About" que vous percevez sous chaque plugin permettent, respectivement, de configurer les paramètres du plugin sélectionné, d'en tester la compatibilité avec votre système (sous Windows, il est inutile de la vérifier) ou de prendre connaissance de certains renseignements à propos de ce plugin.

A présent, configurons les plugins :


Configuration du plugin vidéo


Quelle version du DirectX & Pixel shaders, votre carte graphique supporte-t-elle ?

Vérifiez cela à partir de ce site (en anglais) (merci à Nachbrenner) !

Ensuite, sachez que vous devriez être capable d'utiliser le plugin ZeroGS v.97.1 si vous disposez du DirectX 9 et d'une carte graphique (CG) supportant le Pixel shaders 2. Quant au plugin GSdx v.0.1.14 (réalisé par Gabest), il propose le choix entre DirectX9 & 10, permettant à la fois un gain de vitesse et une image de meilleure qualité.
Néanmoins, le GSdx nécessite à la fois le Pixel shaders 2 et le SSE2 pour fonctionner; et cela uniquement sur Vista/Windows 7, en complément d'une carte graphique supportant bien sûr le DirectX 10. Les deux plugins sont inclus dans la release du pack PCSX2 0.9.6.


Sélectionnez GSdx v.1.14, puis cliquez sur "Configure" :

  • Avant toute chose, constatez que GSdx existe en trois versions : SSE2, SSSE3, SSE4.1. Le dernier est le plus performant, mais uniquement si les instructions de votre processeur le supporte ! Sans quoi, vous seriez confrontés à des crash incessants liés à son utilisation.
    SSE2 supporte les CPUs suivants : Cliquez !
    SSSE3 supportent les CPus suivants : Cliquez !
    SSE4.1 supportent les CPUs suivants : Intel Core 2 Duo Penryn series (E7xxx,E8xxx and Q9xxx models), Intel Corei5, Intel Corei7


  • Afin d'utiliser le Directx 10, vous devez utiliser l'OS Windows Vista ou Windows 7 avec une carte graphique qui le supporte (voir parmi les liens précédents).

  • Resolution : Dans ce menu déroulant, sélectionnez "Windowed" si vous désirez jouer dans un affichage fenêtré ou "resolution/refresh rate" pour le plein-écran.

  • Renderer : Ici, il s'agit du mode de rendu tel que vous voulez l'émuler.

    En choisissant "Direct3D9 (Hardware)", GSdx utilisera les capacités du Direct3D liées à votre CG, ce qui rendra l'émulation viable.

    En choisissant "Direct3D10 (Hardware)" (uniquement disposible sous Windows 7/Vista), GSdx utilisera le DirectX 10; ce qui est, la plupart du temps, le mode le plus rapide et le plus compatible. Recommandé pour tout système qui le supporte.

    En choisissant "Direct3D9 (Software)", GSdx utilisera son propre programme de rendu, indépendamment de votre CG mais au moyen du processeur. Ce choix ralentira considérablement le jeu, mais promet une compatibilité maximale. Recommandé uniquement si vous rencontrez d'importants soucis graphiques avec le Direct3D.

    En choisissant "Direct3D9 (null)","Null (software)" ou "Null (null)" désactivera tout simplement le rendu graphique, vous n'aurez donc rien qui s'affiche à l'écran. A utiliser seulement si vous désirez écouter la musique sans interférences dues aux lags/freeze.


  • Shader: Ici, deux choix s'offrent à vous en fonction de ce que votre CG peut supporter. Sous DirectX 10, le choix ne sera pas disponible :

    Pixel Shader 2.0 : Utilise le Pixel Shaders v2.0; dépend de la CG

    Pixel Shader 3.0 : Utilise le Pixel Shaders v3.0; dépend de la CG. Recommandé pour les CG qui le supporte car il est puissant et compatible.

    Note : Comme précisé plus tôt, lorsque vous utilisez le DirectX 10 avec GSdx, le choix du Shader est grisé et cela tout à fait normal. En effet, la v.10 permet un Pixel Shaders v.4.0 !


  • Interlacing : Ici, vous pouvez choisir entre "None" et six autres possibilités, qui permettent de mettre un terme aux "tremblements" que peut subir l'affichage.
    Entre parenthèses sont indiqués les divers effets et possibles désavantages (par exemple, une perte notable de FPS) propres à chacun. Vous pouvez changer de mode directement dans le jeu, au moyen de la touche F5.


  • Aspect Ratio (F6) : Cela permet de modifier la résolution d'écran, 4:3 pour un affichage classique et 16:9 pour une meilleure qualité. Vous pouvez changer de mode directement en jeu, au moyen de la touche F6.

  • D3D internal res : Vous pouvez indiquer, de vous-même, la résolution que l'émulateur devra adopter !
    Ainsi, si votre ordinateur est suffisamment puissant(en particulier, votre CG), il vous sera possible de jouer à vos jeux PS2 préférés dans la plus haute résolution possible; ce qui permet davantage de détails. A noter que, plus la résolution est importante, plus l'émulateur sera gourmand en ressources; veillez donc à la réduire si vous subissez des ralentissements.

  • Native : Si vous cochez cette case, l'émulateur simulera la résolution d'une PS2 réelle (ce qui grisera le "D3D internal res")

  • SW rend. threads : Cette case n'est utilisable qu'en complément de l'activation d'un "Renderer" de type "software". Grâce à ça, vous précisez combien de threads (unités d'exécution) utilisera GSdx afin de bénéficier des meilleures capacités de votre processeur; par exemple, choisir "3" pour les quad core. Cela améliore la vitesse d'émulation de manière significative, dans le cas d'un système multi-coeurs.

  • NLOOP hack: Cette option permet de régler certains problèmes rencontrés dans Final Fantasy X. Ainsi, c'est un hack qui ne doit être utilisé QUE pour FF X et FF X-2. Vous pouvez aussi choisir de griser la case, ce qui aura pour effet de laisser le plugin décider quand il doit utiliser le hack ou non; de manière automatique.

  • Enable tv-out: Cochez/décochez cette option pour activer/désactiver l'effet téléviseur. Si votre CG dispose d'une sortie TV, l'affichage de GSdx sera transféré sur le téléviseur; s'il est branché.

  • Texture filtering: Quand la case est cochée, l'ensemble des graphismes 2D et 3D subissent un effet permettant de lisser l'image et améliorant la qualité générale. Quand la case est grisée, le filtre ne sera appliqué que pour les textures 3D; à noter que cela peut provoquer d'importants bugs graphiques et surcharger la mémoire de votre CG.

  • Movie Capture: C'est une caractéristique "cachée". En pressant la touche F12 pendant que PCSX2 émule un jeu, et que le plugin GSdx est activé, une fenêtre s'affichera. En premier lieu, vous devrez choisir le répertoire où la vidéo capturée sera enregistrée, et sous quel format. Puis, vous pourrez également choisir le mode de compression codec : par exemple, DivX ou "uncompressed" (pas de compression).
    Si vous optez pour une compression codec, vous aurez la possibilité de paramétrer le processus grâce à boutton "Config". A noter que les codecs doivent avoir été installés au préalable sur votre PC. Appuyez sur F12 à n'importe quel moment, pour arrêter la capture vidéo. Celle-ci sera automatiquement enregistrée, et sa vitesse doublée pour un meilleur rendu.

  • Appuyez sur "OK" pour sauvegarder les changements, ou sur "Cancel" pour retourner à la fenêtre de configuration sous vos paramètres d'origine.

Ou préférez ZeroGS v0.97.1, et appuyez sur le bouton "Configure".

  • ZeroGS est un nouveau plugin utilisant la technologie DirectX 9, et développé par ZeroFrog. Il vise les utilisateurs de CG modernes, qui supportent le Pixel shaders 2.0 ou supérieur. Comme précisé plus tôt, si votre carte ne convient pas à cette caractéristique : le message "Error opening gs plugin" s'affichera, et PCSX2 se fermera.


  • Interlace Enable : Une fois cochée, les soucis liés à l'interlacing (généralement, quand l'image "tremble") seront moindres, ou se dissiperont totalement. Vous pouvez alterner les différents modes en utilisant la touche F5 de votre clavier.

  • Bilinear Filtering : Grâce à cette option, le plugin utilisera un filtre sur l'affichage, permettant de lisser l'image. Généralement, cela se traduit par une perte drastique de FPS; mis à part si vous possédez une CG réellement puissante. Là-aussi, plusieurs modes s'offrent à vous et ils peuvent être alternés en jeu en pressant les touches Shift+F5.
    Il existe deux modes de filtre : normal bf et forced bf; et leur efficacité dépend grandement des jeux. En utilisant "normal bf", ZeroGS appliquera le filtre tel qu'il est mentionné par le code du jeu, tandis qu'au moyen du "force bf", toutes les textures seront automatiquement filtrées de manière bilinéaire; dans certains cas, des erreurs graphiques se produisent mais, en général, "forced bf" permet de lisser les images de la meilleure manière possible.

  • Anti-aliasing : Ceci permet de choisir le niveau d'anti-aliasing (AA), ce qui permet d'amoindrir le nombre de pixels qui enlaidissent les sprites. Vous pouvez alterner les niveaux en jeu, au moyen de la touche F6. A noter que cette option, surtout sur les cartes ATI, peut grandement diminuer la vitesse d'émulation; du plus faible au niveau le plus élevé :

    None : N'utilise pas l'AA
    2x : Utilisera 2X anti-aliasing
    4x : Utilisera 4X anti-aliasing
    8x : Utilisera 8X anti-aliasing
    16x : Utilisera 16X anti-aliasing


  • Wireframe rendering: Si activée, le plugin ne se permettra qu'un rendu minimal; concrètement, vous ne verrez qu'un amas de polygones. Vous pouvez alterner les modes avec la touche F7.

  • Capture avi: Vous pouvez capturer une vidéo, tout comme le plugin GSdx. Appuyez sur la touche F12, une fenêtre permettant la sélection du codec apparaîtra . Pour le moment, seul l'encoding de ype XviD est compatible; les autres mènent au crash du plugin. Après sélection, vous pourrez alors configurer le codec grâce au bouton "Configure"; cliquez sur "OK", et le processus d'enregistrement débutera. Appuyez sur F12 afin de le stopper. La vidéo sera alors sauvegardée dans le répertoire de PCSX2, à la racine, sous le nom "zerogs.avi".

  • Save snapshots as BMPs(default is JPG): Cela permet une capture d'écran en appuyant sur la touche F8. L'image sera sauvegardée sous le format BMP. Les captures d'écran sont enregistrées dans le répertoire /snap, là où a été installé PCSX2.

  • Fullscreen : Comme indiqué, cochez cette case afin que le plugin affiche l'émulateur en plein écran; au lieu du mode fenêtré. Si vous voulez le désactiver alors que le jeu est en cours, appuyez sur ALT+Entrer.

  • Widescreen : La plupart des jeux supportent le mode panoramique, l'activer affichera ainsi l'image en 16:9.

  • Default Window Size : Vous pouvez paramétrer la taille de la fenêtre affichée par ZeroGS. Choisissez celle qui vous convient le mieux, cela n'a pas d'incidence sur la vitesse d'émulation.
    (note goldeng : à vérifier ...)

  • Shift+F7 permettra d'activer ou de désactiver le paramétrage des FPS par ZeroGS.

"ZeroGS Advanced Options" (options avancées)

  • Zero permet deux types d'options supplémentaires, qui permettent de régler des paramètres variés. La plupart des jeux utilisent un "Graphics Synthetiser" qui leur est propre, et ZeroGS ne peut pas toujours deviner comment l'émuler avec exactitude. Avec de la chance, pourtant, ces options peuvent permettre de faire passer une émulation de 2FPS à un jeu fonctionnant comme sur une véritable PS2 (60FPS).

  • Si une configuration spécifique semble mieux marcher pour tel ou tel jeu, les options peuvent êtres sauvegardées dans le "patch file" du jeu et seront ainsi appliqués à chaque fois qu'il est lancé.
    Cette manière de faire est très utile si vous désirez que les options soient appliquées pour un unique jeu, et pas pour d'autres.

  • Chaque paramétrage des options, dans ZeroGS, obtient un numéro d'identification unique. Pour le récupérer, rendez-vous dans la boîte de configuration du plugin, et cliquez sur "Compute OR of IDS"
    Récupérez le nombre généré, puis ouvrez le jeu correspondant au "pnach file" (en général CRC.pnach). Enfin, ajoutez-y la nouvelle ligne zerogs=xxxxxxxx en remplaçant les x par votre ID.

Son (Sound) :



SPU2-X


Le dernier (et le meilleur) plugin sonore, à l'heure où j'écris ces lignes. Il a été le premier à se baser sur Gigaherz's SPU2, lui-même modifié par Jake Stine (Air) de la team PCSX2. C'est le seul plugin SPU2 qui supporte les traitements spécifiques (comme la réverbération), et le Dolby Digital; au cas où votre carte son est capable de décoder un tel procédé.
  • Interpolation : Ici, vous disposez de trois choix !
    1)Nearest : Aucune interpolation n'est appliquée, ce mode rend donc l'émulation plus rapide.
    2)Linear : C'est l'option recommandée par nos soins, elle permet une interpolation linéaire (basique) du son.
    3)Cubic : Une autre possible... mais qui ne fonctionne tout simplement pas. Donc, ne l'utilisez pas.


  • Disable effects processing: A cocher si vous voulez désactiver les effets comme la réverbération, la qualité s'en ressentira mais la vitesse globale sera améliorée.


  • Module: Vous pouvez choisir un de ces quatre paramètres, suivant votre matériel...
    1)No sound : Désactive le plugin (mode "muet"), et permet l'amélioration des performances.
    2)X Audio 2 : C'est l'option recommandée. Cependant, elle marche mieux sous Vista; pour les utilisateurs XP, voir au-dessous.
    3)DirectSound : Ne devrait pas être beaucoup moins performante que X Audio 2, et recommandée sous XP.
    4)Wave out : A éviter, car les options 2 et 3 sont plus efficaces; et, surtout, bénéficient d'une meilleure compatibilité.


  • Latency: Plus la latence est faible, moins le décalage entre audio et vidéo est important. A noter qu'une latence trop faible entraînera des BUGS & CRASH divers, modifiez donc la valeur avec prudence jusqu'à ce que vous trouviez celle qui convienne.

  • Disable Time-Stretching: Désactivera le "Time-Stretching" qui synchronise l'audio et la vidéo, mais élimine aussi divers désagréments comme le grésillement. Désactivé, il permet une légère amélioration de la vitesse d'émulation.

  • Disable audio expansion: En Stéréo, par défaut

  • Use a Winamp DSP plugin: Si vous ne savez pas à quoi cela sert, ne l'utilisez pas (et toc !).

ZeroSPU2


C'est un plugin de type SPU2 développé par zerofrog. ZeroSPU2 dispose de quelques spécificités :
  • En mode "RealTime", ZeroSPU2 se calque très exactement sur le débit du jeu; donc le son n'accélérera ou ne ralentira jamais. Du coup, cela peut provoquer de gros soucis d'ordre sonores.

  • Avec ZeroSPU2, le son peut brusquement se couper quand il ne reçoit plus suffisamment d'informations de la part du jeu (puisqu'il ne se calque pas sur l'évolution des FPS de l'émulateur), tandis que les autres plugins se contentent de mettre à jour la base de données issue de PCSX2. Pour parer cela, rendez-vous dans la fenêtre de configuration ZeroSPU2 et cochez "Time Scalling"; cette option est plus performante sous Windows, mais elle a tout de même été implantée pour Linux.

  • Audio/video recording - Tout comme ZeroGS pour la vidéo, il est possible d'utiliser ZeroSPU2 pour enregistrer le son en jeu. Cochez la case pour que le son soit enregistré dans un fichier à part.

  • Mute: Coupera tout simplement le son, permettant une légère amélioration de la vitesse d'émulation.

PeopsSPU2


PEOPS SPU2 est un plugin très stable, mais qui a mis du temps à véritablement s'améliorer. La plupart des jeux fonctionnent mieux avec ce plugin qu'en utilisant ZeroSPU2; faîtes-vous votre propre opinion.
Pete a inclus une description détaillée de chaque option dans le readme du plugin, utilisez-le donc pour le configurer au mieux ! (malheureusement, en anglais)


First Controller/Second Controller (contrôlleur manette/clavier) :


Pour cela, deux possibilités s'ouvrent à vous : Lilypad v0.9.9 et SSSPSX Pad v1.7.0 !

Sélectionnez SSSPSX Pad v1.7.0 et appuyez sur "Configure".



Une fenêtre similaire apparaîtra (cliquez pour agrandir):

[Image: attachment.php?aid=20464]


Commençons par la possibilité de configurer SSSPSX Pad :
  • Le principe est assez simple, puisqu'il suffit d'appuyer sur le bouton à l'écran auquel vous désirez assigner la touche; puis d'appuyer sur le bouton de la manette que vous voulez faire correspondre.
    Si vous désirez réinitialiser la touche sans rien en assigner une nouvelle, appuyez sur le bouton considéré et attendez jusque ce que le message affiche "Timeout : " et atteigne 0 (c'est un décompte automatique). De fait, AUCUNE touche ne sera assigné à ce bouton.

  • Cliquez sur PAD1/PAD2 dans la partie supérieure gauche afin d'alterner manette 1 et manette 2.

  • SSPSX Pad supporte les manettes analogiques (DualShock2, par exemple). Vous pouvez donc renseigner les axes directionnels au travers des boutons "LX, LY, RX, RY". LX correspond à l'analogique gauche et son axe X (abscisse), LY correspond à l'analogique gauche et son axe Y (ordonnée); RX correspond à l'analogique droite et son axe X (abscisse), RY correspond à l'analogique droite et son axe Y (ordonnée).

  • Les boutons R3 et L3 correspondent au fait d'appuyer sur les stick analogiques d'une manette PS2; on assigne généralement R pour la droite et L pour la gauche.

Sélectionnez Lilypad v0.9.9 et appuyez sur le bouton "Configure" :


Une fenêtre comme celle-ci s'affichera (cliquez pour agrandir) :

[Image: attachment.php?aid=20462]
  • Lilypad est un plugin de contrôleur très avancé qui supporte bon nombre de claviers, souris, manettes diverses et pads Xbox 360. Ils supporte, de surcroît, divers hacks prévus par PCSX2 comme ESC hack ou "Disable Screensaver option" (le fait que votre écran ne se mette pas en veille, même si vous ne bougez pas la souris pour y veiller).

  • Pour une configuration détaillée et des astuces quant à utiliser ce plugin du mieux possible, visitez le sujet officiel dédié à Lilypad ICI.
    Vous pouvez aussi télécharger indépendamment la dernière version du plugin sur le site officiel PCSX2, dans la partie Downloads.

Cdvdrom :


Ce plugin rend possible l'émulation d'images CD/DVD; souvent surnommées ".iso". Par défaut, PCSX2 dispose des plugins Gigaherz's CDVD v0.7.0, Linuz Iso CDVD V8.0, CDVDnull V0.6.0 et PEOPS CDVD v1.3.0.
Note : Les anciens plugins tels que CDVDbin ou CDVDraft ne MARCHERONT PLUS avec la version v0.9.6 de PCSX2 jusqu'à ce que leurs développeurs ne les aient mis à jour.

Sélectionnez EFP Iso CDVD v0.6.0 et appuyez sur "Configure" :

  • Vous pouvez appuyer sur le bouton "Browse" (Parcourir) afin de pré-sélectionner l'iso qu'émulera PCSX2. Si vous en sélectionnez un, vous pourrez le lancer au moyen du menu de l'émulateur "Run=>Execute" ou "File => Run CD".
    La différence est qu'avec "Run => Execute", vous verrez le bios de l'émulateur ("Playstation 2" à l'écran) s'afficher tandis que "File=>Run CD" passe outre et démarre directement le jeu.

  • Show configure screen when starting emulation : Si vous cochez cette option, la fenêtre de configuration dédiée à EFP Iso s'affichera quand vous choisirez "File => Run CD" ou "Run=> Execute"; ce qui vous permettra de choisir l'iso et de le lancer grâce au bouton "Ok". Décochée, le plugin démarrera l'iso pré-sélectionné antérieurement.

  • Show configure screen when restarting emulation : La même chose que précédemment, mais l'émulateur redémarre.

  • Get from Disc : Une nouvelle fenêtre s'affichera, ce qui vous permettra de créer un iso à partir d'un jeu PS2 original inséré dans votre lecteur CD/DVD.

    Source CD/DVD Device : Sélectionnez ici la lettre de votre lecteur CD/DVD où se trouve le disque PS2, à partir duquel vous souhaitez créer un iso.

    Iso file : Affiche le nom de l'iso et son extension (ou parcourez les dossiers afin de trouver l'emplacement où sera enregistré l'iso)

    New file compression : Vous pouvez choisir le mode de compression de votre iso. "No compression" n'en utilisera aucun. Les étiquettes "for speed" augmenteront le poids du fichier, en contrepartie d'une compression plus rapide, tandis que "for size" amélioreront le poids; ce qui rendra le processus plus lent.

    Multiple files (< 2GB) : A cocher si vous voulez découper votre iso en plusieurs fichiers; tous inférieurs à 2GB. Cette option est très utile si vous ne disposez pas d'un partitionnement NTFS qui, lui, supporte les fichiers de poids important; ou bien si vous désirez stocker les parties sur divers supports à l'espace disque réduit.

    Enfin, appuyez sur "Make file" pour créer l'iso.


  • Convert : Cette option vous permet de compresser ou décompresser un iso. Avec la nouvelle fenêtre qui s'affiche, sélectionnez l'iso à modifier. Puis, sélectionnez le type de compression que vous désirez utiler, puis appliquer le.

Sélectiobbez Linuz Iso CDVD v0.8.0 et appuyez sur "Configure" :

  • Ce plugin possède une caractéristique supplémentaire, permettant la compression de vos images disque afin que vous puissiez les sauvegarder à part.

  • Cliquez sur "Select Iso" afin de choisir le jeu que vous désirez compresser. Une fois après l'avoir choisi, vous pouvez fermer cette fenêtre et appuyer sur "Compress Iso" afin d'amorcer la compression. Si l'image disque a déjà été compressée, vous pouvez également préférer le bouton "Decompress Iso" afin de décompresser le fichier; ce qui, par ailleurs, augmentera son poids initial.

  • Dans le menu "Compression Method", vous disposez du choix entre ".Z - compress faster ", qui permettra une compression rapide mais prendra davantage de place sur votre disque dur, ou ".BZ - compress better", qui compressera l'image de manière plus lente mais réduira le poids final.

  • Au niveau des "Options", vous pouvez cocher/décocher la case "Enable Bloc Dump=>'block.dump'". Quand elle est cochée, l'option crééra un fichier "block.dump" dans le dossier racine de PCSX2 (là où se trouve pcsx2.exe) à partir du jeu que vous êtes entrain d'émuler. Ce fichier est une sorte de "mini-iso", très pratique dans le cadre du debugging. "block.dump" enregistrer les secteurs présents sur l'iso original, et peut donc être lu comme un iso normal ("select iso" à partir de Linuz Iso CDVD); fonctionnant, du coup, sans l'original. A noter que l'émulateur connaîtra un crach si la totalité des secteurs n'ont pas été pris en compte par le fichier .dump.

  • Appuyez sur "OK" afin de sauvegarder les modifications opérées.

Sélectionnez EFP Polling CDVD v0.4.0 et appuyez sur "Configure" :


  • La configuration de ce plugin se veut simpliste. Contentez-vous de choisir la lettre du lecteur CD/DVD où se trouve votre jeu PS2, et cela suffit.
    A noter que EFP Polling ne supporte pas les jeux PS2 sur CD, vous pouvez uniquement les lancer à partir d'un DVD.

CDVDnull v0.6.0


  • C'est un plugin Null au même titre que SPU2null, ce qui signifie qu'il ne fait rien. Vous pouvez utiliser ce plugin afin de lancer des démos (en passant par File => Open ELF file), ou pour lancer le bios (Run => Execute). Pour des raisons évidentes, le plugin ne dispose pas d'écran de configuration.

Sélectionnez PEOPS CDVD v1.3.0 et appuyez sur "Configure" :

  • On aurait préférer éviter d'avoir à rappeler comment configurer ce plugin puisque Pete a lui-même écrit un readme (en anglais). Or, il semblerait que personne ne prenne le temps de s'y attarder.

  • Interface: Ici, vous pouvez choisir entre "Win9x/ME - ASPI scsi commands" ou "W2K/XP IOCTL scsi commands"; ce qui correspond, pour le premier, à un OS de type Win 9x/Millenium et, pour le second, à Windows 2000/XP (ou supérieur). Si l'option choisie ne correspond pas à celle de votre système, l'émulateur ne fonctionnera pas correctement (freezes intempestifs, "error opening cdvd plugin" ...). Si aucune des deux options ne marche, essayez d'intallier un "ASPI layer" comme celui proposé par adaptec.

  • Drive: Indiquez la lettre du lecteur sur lequel se trouve le jeu PS2 à émuler. Le plugin détectera automatiquement les lettres de l'ensemble de vos lecteurs CD/DVD.

  • Caching mode: Cette option permet de choisir de quelle manière le plugin mettra en cache les "reads". Les différents modes sont plutôt simples à comprendre, mais nous vous recommandons, afin d'assurer une compatibilité maximale, d'utiliser le "Read Ahead-fast", qui permet de lire davantage de secteurs à la fois.

  • Try to limit speed: Une fois la case cochée, le plugin essayer de limiter la vitesse de lecture des "reads" en fonction de la valeur que vous aurez inscrite dans la case au-dessous. On peut remarquer que cette option n'est pas prise en compte par tous les lecteurs de disque : bref, n'activez cette option qu'en dernier recours (plutôt que de rouler la tête sur le clavier en espérant un miracle Smile.

  • Don't wait until drive is ready: A n'utiliser, également, qu'en dernier recours.

  • Check tray state: La même chose que pour les deux capacités précédentes.

  • Try again on reading error. Retry count(1-10): Activée, cette option forcera le plugin à essayer de lire en boucler les mêmes secteurs; ce qui résoudra les soucis liés à leur lecture. Concrètement, cette option permet de rendre plus stable l'émulateur; vous ne perdez donc rien à la laisser activée avec une valeur normale telle que 5 (qui est la valeur par défaut).

  • Show message box on reading error: Cochée, cela permettra de lancer une boîte d'affichage des erreurs rencontrées. Vous pouvez l'activer afin de vous assurer qu'aucune erreur n'a été rencontrée.

Sélectionnez Gigaherz's CDVD v0.7.0 et appuyez sur "Configure" :

  • Assez facile à configurer, contentez-vous de choisir la lettre du lecteur à partir duquel le plugin devra lire l'iso. Il lancera directement le jeu PS2 à partir du CD/DVD inséré.

  • C'est le seul plugin à supporter, de manière partielle, le changement de disque. Si vous avez des soucis lors du changement de disque requis par certains jeux, utilisez ce plugin.

Dev9 :


Ici sont répertoriés les plugins qui gèrent votre DD (Disque Dur) et l'émulateur de l'ethernet. Ce son deux plugins inclus dans le pack officiel. Dev9null v0.3.0 est à nouveau l'un de ces plugins Null, et qui ne sert donc pas vraiment à l'émulation de jeux, tandis que Dev9 Giga-raziel émule, de manière partielle, l'ethernet PS2 (mais l'émulation d'un DD ne fonctionne pas). Vous trouvez également le nouveau plugin Dev9 développé par NHerve, MegaDev9, qui n'en est qu'à ses premiers balbutiements; mais se veut dores-et-déjà prometteur. Pour le moment, il permet l'émulation partielle d'un DD PS2; vous pouvez obtenir ce plugin à cette adresse.

Usb :


Ici sont répertoriés les plugins qui gèrent l'émulation de l'USB (Universal Serial Bus). Le pack officiel inclut USB Null V0.4 (encore un autre Null) et Qemu USB driver v0.1.0 développé par Gigaherz. Pour USB Null, appuyez sur "Configure" afin de vous retrouver avec une case à cocher/décocher : "Enable login" permettra d'activer/désactiver la connection USB. Il n'est utiliser que par les développeurs. Quant à Qemu USB driver, il a été créé dans le but de rendre Monster Online jouable en mode online. De fait, ce plugin ne fonctionnera avec rien d'autre; même si, depuis qu'il est plus performant que Null, il pourrait améliorer la compatibilité de certains jeux.

Firewire :


Ici sont répertoriés les plugins qui gèrent le port Firewire de la PS2. Vous ne trouvez que FWnull v0.4.0 dans le pack officiel, car il n'y a aucun autre plugin Firewire disponible ou même en développement, à ce jour. Fwnull v0.4 suit la même lignée que les autres plugins Null, appuyez sur "Configure" afin de pouvoir cocher/décocher la case "Enable Logging" qui activer/désactivera la possibilité d'une connection Firewire. Ceci reste une option à n'utiliser que si vous êtes vous-même développeur.

BIOS (Basic Input Output System)


Dans ce menu déroulant, vous trouverez les images bios que vous aurez, au préalable, disposées dans le dossier bios. A noter que la seule manière LEGALE d'obtenir un bios est de le flasher à partir de VOTRE console Playstation 2. Ne nousdemandez PAS où trouver des bios sur le forum PCSX2, car cela va à l'encontre du réglement; en effet, le BIOS ps2 est soumis au copyright de propriété privée Sony, ce qui rend sa distribution illégale au regard de la loi.
Concrètement, cela pourrait nous mettre dans une position fâcheuse si nous fournissions de tels fichiers. Vous pouvez vérifier que votre image de bios est valide, ou non, en fonction du pourcentage affiche dans le menu déroulant de la fenêtre de configuration.

Attention : Il est recommandé que disposer de l'ensemble des fichiers liés au bios, et pas seulement du SCPH-10000.bin car la compatibilité n'en sera que meilleure; cela inclut rom1.bin; rom2.bin; erom.bin; et SCPH-XXXXX.nvm pour lequels les XXXXX correspond à la version de votre bios (SCPH-34004.nvm par exemple). Ce fichier-ci peut aussi être créé à partir de PCSX2 une fois votre bios configuré (zone horaire, langage...) mais il est conseillé de ripper un tel fichier directement à partir de votre console. NE NOUS DEMANDEZ PAS comment obtenir ces fichiers.

Voici une explication rapide de ce à quoi correspondent ces fichiers, réalisée par auMatt :

auMatt/Traduction par goldeng Wrote:A la base, la première console PS2 japonaise disposait d'un bios unique et d'un lecteur DVD qui s'enregistrait sur la memorycard. Or, depuis, les logiciels de lecteurs DVD sont installés de manière séparée (EROM), qui est un système crypté. Le ROM1 est un extra du BIOS qui contient des informations comme le matricule de la version du lecteur DVD. ROM2 fait à peu près la même chose, mais je pense qu'il ne sert qu'aux PS2 chinoises. J'espère que cela vous a aidé.

Un nouveau "Bios dumper" est disponible afin d'effectuer l'opération pour récupérer le Bios PS2, ROM1, ROM2 et .nvm à cette adresse.

A noter que pour une compatibilité maxime, il est recommandé d'utiliser une image BIOS différente du SCPH10000.bin car il est dépassé. Cela peut provoquer des disfonctionnements en rapport avec l'émulation des memory cards, par exemple.

Comment extraire les fichiers bios de votre PS2 ? Rendez-vous sur PS2Dev (anglais), ou sur ce sujet !


Voilà, nous avons configurer l'ensemble des plugins disponibles pour PCSX2... ! :]


Configuration du CPU (processeur)


A présent, attardons-nous sur le CPU (Config => CPU). Une fenêtre s'ouvrira, qui ressemble à l'image ci-dessous (et varie selon votre CPU - cliquez pour agrandir) :

[Image: attachment.php?aid=20460]
  • Tout d'abord, vérifiez que les données (automatiquement détectées par PCSX2) concernant votre processeur sont exactes :

    CPU Vendor : Indique la marque de votre CPU (AMD ou INTEL)
    Family : Indique la "famille" à laquelle le processeur appartient
    CPU Speed : Indique la vitesse réelle de votre processeur
    Features : Indique les caractéristiques de votre processeur. Elles sont importantes car utilisées par PCSX2 pour gérer une trop grande vitesse d'émulation. Si les caractéristiques ne s'affichent pas, vous ne serez pas en mesure de configurer les options ci-dessous.

    Voyons à quoi correspondent les cases à cocher/décocher :

  • "EErec - EE/IOP Recompiler" : Cochée, l'option permet d'activer le recompiler de l'"Emotion Engine" PS2; ce qui, en pratique, permet de gagner en vitesse. Il est très souple, et nous vous encouragons donc à l'utiliser.

  • "VU0rec" : Cochée, l'option active le VU0 unit. Vous gagnerez également en vitesse, mais l'option a tendance à obtenir des performances moindres que son homologue VU1rec.

  • "VU1rec" : Cochée, l'option active le VU1 unit. Le gain de vitesse se voudra conséquent, mais la compatibilité avec certains jeux s'en ressentira; même si, dans la majeure partie des cas, cela ne devrait pas poser de problèmes.

  • "Multi-threaded GS mode(MTGS)" : Ce mode permet un gain de vitesse considérable sur les dual core et les processeurs les plus puissants. Dans certains cas, il peut néanmoins entraîner des soucis de compatibilité.



  • "Frame Limiting(FL)" : Différentes options permettant de limiter le nombre de frames, ou de les sauter. En appuyant sur F4, vous pouvez ainsi alterner entre quatre modes alors que le jeu est déjà lancé (le nom du mode devrait s'afficher à l'écran, par-dessus les images du jeu).

    • "Normal" : Fonction par défaut qui n'impose aucune limite de frames. Le jeu sera émulé à sa vitesse maximale.

    • "Limit" : Le bon vieux limiteur de base. Activé, le mode limitera à 50FPS les jeux PAL; et à 60FPS, les jeux NTSC. A noter que, parfois, l'émulateur détecte mal les régions de certains jeux (PAL/NTSC) et rend ce mode obsolète.

    • "Frame Skip" : Voir la description détaillée de l'émulateur

    • "VU Skip" : Instable

    • Detailed Settings : Dédiés aux utilisateurs avancés, permettant de paramétrer de manière plus précise le fonctionnement du saut de frames. La description de chaque paramètre est incluse dans l'interface. Si vous n'y comprenez rien, laissez la valeur à 0.

Configuration des Game Fixes ("patchs" spécifiques à certains jeux)


Comme son nom l'indique, ce sont des paramètres à appliquer sur certains jeux uniquement; qui, pour certaines raisons, sont particulièrement instablés lors d'une émulation. Soyez bien conscients que la team ne propose ces fix que de manière temporaire, jusqu'à ce qu'une manière plus "propre" soit trouvée pour venir à bout des bugs rencontrés sans l'application de ces derniers.

  • FPU Compare hack : A utiliser uniquement pour "Digimon Rumble Arena 2".

  • VU Add/Sub hack : A utiliser uniquement pour "Star Ocean 3", "Valkyrie Profile 2" et "Radiata Stories".

Configuration du Speed Hack


La dernière version de PCSX2 propose des hacks mineurs, à utiliser pour augmenter la vitesse en jeu. Soyez conscients que l'ensemble de ces hacks ont un impact sur la compatibilité; ce qui se traduit par des bugs, crashs divers et autres. Donc, à n'utiliser qu'avec précaution et cela, uniquement pour certains jeux.
  • Emotion Engine Sync Hacks : Ces hacks augmentent le temps que prend l'émulateur à prendre en compte les données. Du coup, votre processeur subit une charge moindre. En contrepartie, l'option peut provoquer un crash du jeu, le ralentir ou sauter des frames sans que cela soit voulu par l'utilisateur.

    • Default Cycle Rate : Ce n'est pas un hack, utilisez-le pour désactiver le EE sync hack.

    • Use x1.5 Cycle rate : Augmente la vitesse d'émulation; bonne compatibilité.

    • Use x2 Cycle rate : Engendre une hausse significative de la vitesse d'émulation; peut faire "bégayer" le son.

    • Use x3 Cycle rate : Un énorme gain; mais fait crash la majorité des jeux, rend le son insupportable la plupart du temps et fausse le compteur de FPS.



  • INTC Sync hack : Ce hack correspond à la situation rencontrée par les jeux PS2 quand rien ne se passe. Au lieu de tourner en boucle, le jeu n'affiche que le début et la fin de l'action.
    Cela permet une hausse signification de la vitesse dans quelques jeux. De fait, c'est un hack sûr qui ne connait pas de soucis liés à la compatibilité.

  • Enable IOP x2 Cycle rate : La même chose que EE Sync hack mais pour IOP. Le gain de vitesse est minime, et la compatibilité est mauvaise.

  • WaitCycles Sync hack : Ce hack réduit la synchronisation entre EE et IOP, habituellement très stricte. Cela peut aider à gagner en vitesse, mais peut aussi, et surtout, faire crash quelques jeux.

  • Escape hack : Ce n'est pas vraiment un hack et permet de fermer complètement PCSX2 alors qu'un jeu est en cours en mode plein écran; au moyen de la touche ESC.


Configuration avancée


Cette section dispose d'une grande variété de paramètres divers et variés, dédiés aux utilisateurs qui savent ce qu'ils font.
Pour une compatibilité maximale, préférez le mode "Full" pour EErec Clamp et le mode "Extra+Preserve Sign" de VUrecs Clamp.
  • Options EErec :
    • Round mode : Modifie la manière dont les "rounding floats" sont calculés. Si votre jeu freeze par endroit, essayez de changer la valeur.
    • Clamp mode : Ces paramètres vont du plus rapide au plus lent, de la gauche vers la droite. Ainsi, "None" est le mode le plus rapide mais le moins compatible; et vice-versa pour "Full".
      Dans le cas d'une mauvaise géométrie des polygones, tentez de modifier le mode vers "Extra" ou "Full"; ce dernier mode ne marche QUE si VUrecs clamp est positionné sur "Extra+Preserve sign".
    • Flush to Zero : Permet un gain de vitesse mineur, mais a un impact sur la compatibilité.
    • Denormals are Zero : Permet un gain de vitesse plus important que "Flush to Zero" et ne devrait, de surcroît, pas poser de problèmes de compatibilité.


  • Options VUrecs :
    • Round mode : Modifie la manière dont les "rounding floats" sont calculés. Si votre jeu freeze par endroit, essayez de changer la valeur.
    • Clamp mode : Ces paramètres vont du plus rapide au plus lent, de la gauche vers la droite. Ainsi, "None" est le mode le plus rapide mais le moins compatible; et vice-versa pour "Full".
      Dans le cas d'une mauvaise géométrie des polygones, tentez de modifier le mode vers "Extra" ou "Full"; ce dernier mode ne marche QUE si VUrecs clamp est positionné sur "Extra+Preserve sign".
    • Flush to Zero : Permet un gain de vitesse mineur, mais a un impact sur la compatibilité.
    • Denormals are Zero : Permet un gain de vitesse plus important que "Flush to Zero" et ne devrait, de surcroît, pas poser de problèmes de compatibilité.

  • Defaults : Revient aux options par défaut, qui sont par ailleurs considérés comme les "meilleurs" sur la plupart des jeux (en termes de vitesse et de compatibilité).

Configuration des autres paramètres (Misc.)


Il ne reste plus qu'à décrire les cas particuliers :
  • File => Run CD/DVD: L'émulateur lira l'image que vous avez sélectionnée au préalable grâce à un plugin CDVD, ou vous demandera de la trouver vous-même dans le cas contraire.
    Si vous utilisez PEOPS CDVD ou EFP Polling, ils liront instantannément le CD/DVD du lecteur de disque sélectionné. A noter que cette option saute l'intro du BIOS, et lance directement le jeu.

  • File => Open ELF File : Vous pouvez l'utiliser afin de faire tourner des démos qui sont, la plupart du temps, sous le format .elf.
    Dans le cas où vous rencontreriez un message du genre "Ceci n'est pas un jeu PS2" au lancement, vous pouvez utiliser ça afin de résoudre le problème. Cliquez et cherchez sur vos CD/DVD de jeux jusqu'à trouver (souvent, à la racine) un fichier dénommé SLUS_XXX.XX ou SLES_XXX_XX où les X diffèrent suivant chaque jeu. Une fois le fichier trouver, sélectionnez-le.

  • File => States => Load/Save/Other : Ici, vous pouvez charger/sauvegarder votre partie après avoir utilisé le bouton ESC afin de retourner sur l'interface PCSX2; alors que le jeu est encours. Grâce à "Others", vous pouvez choisir par vous-même
    un nom de fichier différent que celui utilisé par PCSX2, par défaut. Il n'est PAS recommandé de charger votre partie de cette manière-ci. Il est conseillé de sauvegarder/charger en appuyant sur le bouton F1 pour sauvegarder, F3 pour charger ou F2 pour changer de slot (chacun correspond à un numéro).

  • File => Exit : Ferme l'émulateur.

  • Run => Execute : De cette manière, vous lancerez le BIOS que vous aurez sélectionné lors de la phase de configuration. Si vous n'avez pas choisi le plugin CDVDnull mais un autre plugin CDVD, vous aurez une fenêtre interrogeant à propos d'un fichier image; boîte dont vous pourrez réchapper grâce à "Cancel". Vous pourrez aussi être confronté au message "Error opening CDVD plugin" dans le cas de PEOPS CDVD ou EFP Polling.
    Cette fonction permet aussi de reprendre le jeu si vous l'avez mis en pause grâce au bouton ESC.

  • Run => Reset : Ferme, puis relance l'émulateur.

  • Run => Process Priority : Dans ce menu, vous pouvez choisir entre "Normal", "High" ou "Low Depending" en fonction de la priorité que vous souhaitez donner à PCSX2 sur l'utilisation de votre processeur. Plus la priorité donnée est grande, plus votre processeur puisera dans ses ressources afin de faire fonctionner correctement PCSX2; au détriment des autres programmes en cours sur votre PC. Paramétrer l'option sur "Hight" peut engendrer des soucis mineurs, et il est donc conseiller de laisser le mode "Normal".


  • Config =>
    • Configure: Ouvre la fenpêtre de configuration des plugins.

    • Graphics/Controllers/Sound/Cdvdrom/Dev9/USB/Firewire : Permet la configuration du plugin sélectionné


    • Memcards: Pemret de gérer l'émulation des memory cards.

      • En cochant/décochant la case au-dessus de chaque memory card, vous pourrez l'activer/désactiver.

      • Enable NTFS compression : En cochant/décochant l'option, vous pouvez activer/désactiver la compression NTFS du dossier memory card. Cela indiquera à Windows qu'il faut automatiquement compresser le dossier aifn de gagner en espace disque. Si vous utilisez une ancienne version de Windows, un autre OS tel que Linux ou que le DD où se trouve PCSX2 n'est PAS formaté en NTFS : désactivez l'option.

      • Eject Memcards when loading save states : Il est recommandé de la cocher.


    • Cpu: Permet la configuration du Cpu, que nous avons vu plus tôt.

    • Patches: Ouvrira l'explorateur de patchs. Il lira tous les fichiers .pnach disposés dans le répertoire /patches de PCSX2. A partir d'ici, vous pouvez créer, éditer ou simplement re-découvrir votre liste de patchs.


  • Language =>*Nom de la langue*: Changera la langue de l'interface PCSX2. Choisir la vôtre semble judicieux.


  • Misc =>
    • Patch browser : Un nouveau système de patch, mais encore expérimental; ne l'utilisez pas.

    • Patch finder : Un nouveau système de patch, mais encore expérimental; ne l'utilisez pas.

    • Check/Uncheck Enable Console : Permet d'activer/désactiver la fenêtre qui apparaît derrière PCSX2, et qui est surtout utiliser pour le "debugging" (utile aux codeurs).
      Elle affiche divers messages qui permettent d'identifier et d'étudier un problème lié à l'émulation d'un jeu, à n'importe quel moment. Recommandé pour les utilisateurs avancés. A noter que si vous la fermez manuellement, l'émulateur se coupera également.

    • Check/Uncheck Enable Patches : Activer/désactive les patchs appliqués au jeu. Les patchs, la plupart du temps, permettent de passer les cinématiques qui sont mal gérés par l'émulateur; et, parfois, provoquent un crash. Seuls les patchs les plus
      avancés permettent d'améliorer la compatibilité et ne sont pas, en général, créés par les utilisateurs normaux (vous et moi, quoi).

    • Check/Uncheck Enable Profiler : Active/désactive le suivi de PCSX2, qui affiche le % de CPU utilisé à chaque instant par l'émulateur. Utilisé pour le "débugging" et la recherche de disfonctionnements. A activer seulement dans
      ces cas précis; en effet, cela provoque des ralentissements en jeu.

    • Close GS window on Escape : Une fois cochée, cette option permet de fermer automatiquement la fenêtre GS d'une simple pression du bouton "Echap". Utile pour sortir du mode "plein écran".

    • Print cdvd info : Une fois cochée, l'émulateur lira puis affichera les informations contenues dans le CD/DVD/Iso; ce qui est surtout utile au "debugging".

  • Help =>About : Une fenêtre d'information qui permet de connaître les créateurs de l'émulateur, et divers remerciements.

  • Help => PCSX2 Website : Vous renvoie sur le site PCSX2.

Pour tout problème avec l'émulateur, postez votre problème sur les forums PCSX2 (anglais) : ICI après avoir bien LU les règles.

Retourner en haut

Et voilà ! J'espère que ce guide aura été utile à la communauté PCSX2 et que ses membres pourront jouer comme jamais !

Remerciements :


Merci à Gigahertz pour avoir permis la création d'indexHTML sur Firefox.
GRAND merci à Regulus pour le fond, la forme et son aide.
Merci à Razor Blade pour avoir résolu un bug graphique.
Merci à crushtest pour avoir résolu les soucis liés à Firefox.
Merci à Nachbrenner pour ses suggestions et critiques.
Merci à Falcon4ever pour avoir permis la validation XHTML.

Réalisé par goldeng
Reply

Sponsored links





Users browsing this thread: 1 Guest(s)