Thread Rating:
  • 2 Vote(s) - 3.5 Average
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Guide de configuration officiel (v0.9.7 beta)
#1
Ce guide va tenter d'expliquer comment configurer correctement PCSX2, et donne quelques astuces pour faire tourner les jeux.
Les étapes sont les suivantes :

1) Télécharger le nouveau PCSX2 v0.9.7 ICI.
2) PCSX2 existe en 3 parfums, installeur complet, installeur web, et binaires. L'installeur complet contient déjà l'installeur web de DirectX, que l'installeur web de PCSX2 propose, lui, de télécharger depuis Internet en option. Les binaires ne contiennent que le programme PCSX2 et les plugins.
3) Lancer l'installeur (si vous avez téléchargé l'installeur), ou, si vous avez téléchargé les binaires, ouvrir l'archive et extraire son contenu vers un dossier. (ex. C:\PCSX2)
4) Lancer pcsx2.exe qui est dans le dossier créé par l'installeur ou décompressé lors de l'extraction des fichiers.

Pour les utilisateurs Linux
Récupérer les binaires depuis ici, ou la source, depuis Google Code. Pour compiler le code source, suivre les instructions du Guide de Compilation pour Linux (en anglais).
Les prérequis suivants doivent déjà être installés : libasound2-dev, libbz2-dev, libgl1-mesa-dev, libglew1.5-dev, libglu1-mesa-dev, libgtk2.0-dev, libjpeg-dev, libsdl1.2-dev, libsoundtouch1-dev, libsparsehash-dev, libwxbase2.8-dev, libwxgtk2.8-dev, libx11-dev, nvidia-cg-toolkit, portaudio19-dev, zlib1g-dev.

Plugins que les distributions Linux généralement utilisées incluent : ZZOgl-pg (ou ZZOgl), SPU2-X, ZeroSPU2, OnePad, Linuz Iso, EFP Iso, et EFP Polling.


Index
  1. Configuration des plugins
  2. Configuration du BIOS
  3. Configuration du core
  4. Réglages divers

Configurer PCSX2


La nouvelle version de PCSX2 a un assistant de première configuration pour vous faciliter la configuration, nous allons donc commencer par cela.

Sur le premier écran, on vous demandera de sélectionner la langue, puis de choisir où le programme sauvegardera ses fichiers et réglages.

Dans le premier menu déroulant, sélectionner simplement la langue que vous souhaitez (RQ. ceci n'est pas encore implémenté sur la v 0.9.7, encore en beta à l'heure d'écriture de ce guide).

Pour les fichiers du programme : vous pouvez choisir de les sauver soit dans le répertoire Documents de votre compte utilisateur Windows, ou dans un dossier de votre choix (Custom Folder).
Pour les réglages de configuration du programme : vous pouvez les laisser par défaut, ou décocher la case 'Use default settings' (utiliser les réglages par défaut) et sélectionner un dossier de votre choix en cliquant sur 'Browse' (parcourir). 'Open in Explorer' (ouvrir dans l'explorateur) ouvre une fenêtre d'explorateur Windows dans le dossier que vous avez choisi.
Si le dossier que vous avez sélectionné n'existe pas, il vous sera demandé si vous voulez qu'il soit créé.

Dans le second écran, vous pourrez choisir quels plugin utiliser. Pour faire votre choix de plugin parmi ceux listés, nous vous recommandons de parcourir le reste de ce guide, qui explique chaque plugin dans le détail.
Pour l'instant, vous pouvez laisser les plugin sélectionnés par défaut.
Si vous le souhaitez, il est possible de spécifier un dossier différent pour les plugin, en décochant la case 'Use default settings' (utiliser les réglages par défaut), et en sélectionnant un dossier de votre choix en cliquant sur Browse (parcourir).
'Open in Explorer' (ouvrir dans l'explorateur) ouvre une fenêtre d'explorateur Windows dans le dossier que vous avez choisi.

Au troisième écran, vous devrez sélectionner votre image du BIOS dans la liste. Si la liste est vide, il faut que vous copiiez vos fichiers de BIOS dans le dossier marqué dans le champ texte, sous 'BIOS Search Path' (chemin de recherche des BIOS), ou encore que vous changiez ce dossier pour qu'il pointe là où votre image BIOS se trouve. Pour plus d'informations sur le BIOS, vérifiez la section Configuration du BIOS de ce guide. Si aucune sélection n'est faite, PCSX2 ne peut être utilisé. Cliquez sur 'Finish' (terminer) pour mettre fin à l'assistant de première configuration.

Voila l'interface graphique, ou GUI (Graphical User Interface, ou interface graphique), de PCSX2.
A partir d'ici, vous pouvez changer à votre convenance les réglages ou plugin utilisés par PCSX2.
Nous allons commencer par configurer nos plugin, puis nous passerons aux réglages de configuration du Core.
Allez dans Config =>Plugin/BIOS pour sélectionner et configurer les plugin que PCSX2 utilisera.
Vous allez voir un screen comme celui-ci (cliquez pour agrandir):

[Image: attachment.php?aid=26071]

Il y a 3 onglets : plugin, BIOS et Folders (dossiers).

Onglet Plugins du sélecteur de plugin/BIOS:


Tout d'abord, vous pouvez décocher la case d'utilisation des réglages par défaut (en bas, Use Default Settings) et sélectionner un dossier de votre choix en cliquant sur Browse (parcourir). Ceci est le dossier d'où PCSX2 chargera ses plugin.
A gauche vous pouvez voir quel composant chacun des plugin émule (GS, PAD, SP2, etc.), au milieu vous avez les liste de sélection déroulantes, et à droite les bouton Configure (configurer) qui onvrent le menu de configuration pour le plugin que vous avez sélectionné.
Gardez à l'esprit que quand vous avez changé la sélection du plugin, il faut cliquer sur le bouton "Appliquer" pour que l'émulateur charge le nouveau plugin et rende le bouton de configuration disponible.

Passons à la configuration des plugin à proprement parler :

Graphics:



Tout d'abord, vous voudrez très probablement vérifier quelles versions de pixel shaders et de DirectX (pour Windows) supporte votre carte graphique. Vous pouvez le faireici.

Pour l'instant, vous pouvez utiliser 3 plugin GS : GSdx v0.1.16, ZeroGS v0.97.1 et GSnull driver v0.1.0.

GSdx v0.1.16 est un plugin DirectX 9 et DirectX 10/11, de Gabest, qui a récemment vu sa qualité d'image et sa rapidité augmenter. Il nécessite des pixel shaders 2 et SSE2 pour fonctionner, et Vista ou Windows 7, ainsi qu'une carte compatible DirectX 10 pour utiliser le modes DirectX10/11.

ZeroGS v0.97.1 est un plugin graphique DirectX 9 relativement daté qui requiert une carte graphique compatible pixel shaders 2 pour fonctionner. Il n'est pas recommandé de l'utiliser sauf si vous rencontrez des problèmes avec GSdx. L'utilisation de ZZOgl, un dérivé qui utilise OpenGL, supplante en majeure partie celle de ZeroGS. C'est un bon plugin à utiliser sous Linux, car il résoud beaucoup des problèmes qui vous pourrez avoir avec ZeroGS.

GSnull est, comme le nom le suggère, un plugin graphic nul, qui ne rend rien à l'écran. Il est utilisé à des fins de debugging.


Sélectionnez GSdx v0.1.16 et cliquez sur le bouton Configure.

(!!)
  • Tout d'abord, GSdx existe en 3 versions : SSE2, SSSE3 et SSE4.1.SI et seulement SI votre processeur supporte ces jeux d'instructions, utilisez la version respective, cela sera plus rapide. Si vous choisissez un jeu d'instruction non compatible, vous aurez droit à des crash à répétition.
    Liste des CPU compatibles SSE2 : Vérifiez ici
    Liste des CPU compatibles SSSE3 :Vérifiez ici
    Liste des CPU compatibles SSE4.1 : série des Intel Core 2 Duo Penryn (modèles E7xxx, E8xxx et Q9xxx) Intel Corei5, Intel Corei7

  • Pour utiliser le mode DirectX10/11, vous devez être sous Windows Vista ou Windows 7 et avoir une carte graphique compatible DirectX10 (vérifiez sur le lien précédent)

  • Renderer (méthode de rendu) : Ici vous pouvez choisir comment les graphismes seront rendus.

    En sélectionnant 'Direct3D9 (Hardware)', GSdx utilisera les capacités Direct3D de votre carte graphique, ce qui accélère significativement l'émulation.

    En sélectionnant "Direct3D10/11 (Hardware)" (seulement sélectionnable avec Vista/Windows 7 et une carte graphique DX10/11), GSdx utilisera le mode Direct3D10/11, qui est généralement le mode le plus rapide et parfois même plus compatible. Hautement recommandé si votre système est compatible.

    En sélectionnant "Direct3D9 (software)", GSdx utilisera son renderer logiciel, qui n'utilisera pas votre carte graphique, mais votre processeur (CPU). Cela réduit drastiquement la vitesse d'émulation mais offre la meilleure compatibilité. Recommandé si vous avez des bugs graphiques avec le renderer Direct3D.

    En sélectionnannt "Direct3D9 (null)", Direct3D10/11 (null)", "Null (software)" ou "Null (null)" le plugin ne rendra simplement rien du tout et n'affichera rien à l'écran. A utiliser uniquement si vous souhaitez par exemple n'écouter que la musique, sachant que ce mode est bien plus rapide.

  • Entrelacement : Ici, vous pouvez choisir entre "Aucun" et 6 autres techniques de désentrelacement, qui sont utilisées pour supprimer des effets de "tremblement" de l'image.
    Entre parenthèses, vous pouvez voir en direct l'effet et les désavantages (ex. FPS ou débit d'images divisé par deux en utilisant blend) de chacun de ces modes : pour passer d'un mode au suivant en cours de jeu, appuyez sur la touche F5.

    Sous-section Scaling (redimensionnement) :

    Seulement disponible si un renderer hardware a été sélectionné plus haut. Ici vous pouvez modifier différents réglages pour améliorer la qualité visuelle de vos jeux en augmentant la résolution de rendu des textures ou en appliquant un filtrage. Gardez à l'esprit que ne pas utiliser la résolution native des jeux peut générer des erreurs d'affichages (de très mineures à plus sérieuses dans de rares cas).

  • D3D internal res (résolution interne Direct3D) : Ici vous pouvez spécifier à quelle résolution vous souhaitez que les jeux soient rendus !
    Ainsi, si votre PC (et surtout votre graphique) est assez puissant, vous pouvez jouer à votre jeu PS2 favori dans des résolutions bien plus élevées, avec des graphismes plus fins et détaillés.
    Remarquez que plus la résolution est haute, plus le plugin aura besoin de ressources, ce qui ralentira l'émulation.

  • Scaling : Mettre à 1x pour utiliser le réglage que vous avez mis plus haut (internal res). Le mettre à 2x-6x multipliera la résolution interne par cette valeur lors du rendu. Si la résolution native d'un jeu est 640x320, mettre 3x le rendra à la résolution de 1920x960 (3 fois la résolution native). Ceci permet d'éviter des bugs d'upscaling (agrandissement) qui pourraient survenir si vous réglez une résolution personnalisée.

  • Native : Si vous cochez cette case, le plugin fera le rendu dans la résolution native de la PS2 (c'est pourquoi cette option met DVD internal res et Scaling en gris).

    Sous-section Hardware mode:

    Seulement disponible si un renderer hardware a été sélectionné au-dessus. Ici vous pouvez modifier quelques réglages pour une meilleure performance ou qualité video.

  • Texture filtering (filtrage des textures) : Cette case à cocher a 3 états : cochée, remplie ou non cochée.
    Quand elle est cochée, tout ce qui est à l'écran (éléments 2D comme 3D) seront filtrées (filtrage bilinéaire).
    Quand elle est remplie, le filtrage se fera comme sur une PS2. C'est le réglage à préférer.
    Quand elle n'est pas cochée, le filtrage bilinéaire est complètement désactivé. Cela diminue la qualité video mais peut soulager certaines cartes graphiques lentes.

  • Logarithmic Z : (mode DX9 uniquement) Ce réglage peut aider lorsque les graphismes du jeu sont "transparents". Il est recommandé de l'activer.

  • Allow 8-bit textures (autoriser les textures 8-bit) : utilise des textures "à palettes" pour tous les rendus, ce qui peut réduire la quantité de mémoire video nécessaire. En contrepartie, cela rend le chargement plus lourd, et peut provoquer des bugs visuels. Il est recommandé d'essayer les deux et de voir lequel fonctionne le mieux.


  • Alpha Correction (FBA) : (mode DX9 uniquement) Laissez cette option activée, elle résoud des problèmes de blending du mode DX9.

    Sous-section Software mode :

    Seulement disponible si un renderer logiciel a été sélectionné plus haut. Ici vous avez des options pour modifier le nombre de threads que le renderer utilisera, et activer/désactiver l'AA logiciel (Anti-Aliasing).

  • Threads de rendu : cette box est utilisable seulement quand un renderer logiciel a été sélectionné. Ici vous pouvez spécifier combien de threads GSdx utilisera au rendu, pour profiter de tous les cores que votre processeur peut avoir, ex. réglez le sur 3 pour les processeurs quad core. Cette option offre un gros gain de vitesse pour les systèmes multi-core et le rendering software avec au moins 2 cores.

  • Edge anti-aliasing (AA1) : Cette box est accessible uniquement quand un renderer logiciel a été sélectionné. Lorsqu'elle est cochée, le plugin tentera d'appliquer un anti-aliasing au jeu, améliorant le résultat visuel. Utiliser avec précaution, cette option est encore expérimentale.

    Sous-section hacks :

    Utilisable seulement si vous éditez manuellement le fichier GSDx.ini et remplacez la ligne AllowHacks=0 par AllowHacks=1.
    Ces réglages sont SEULEMENT pour les utilisateurs avancés qui savent ce qu'ils font. Ces hacks peuvent causer de sérieux bugs dans des jeux qui reposent sur les réglages normaux. (n'a d'effet que dans les modes hardware).

  • HW Anti Aliasing : Ajoute un Anti-Aliasing du niveau sélectionné à toutes les surfaces rendues. Cela demande beaucoup de mémoire graphique, et peut crasher PCSX2 s'il n'y en a plus assez.

  • Alpha Hack : Essayez cette option si votre jeu a des problèmes avec les effets comme le brouillard.

  • Offset Hack : Ce hack ajoute un offset (décalage) à toutes les surfaces, de telle sorte que les problèmes d'upscaling les plus communs soient diminués. A utiliser si les effets de flou de halo semblent décalés en haut à gauche.

  • Skipdraw Hack : saute l'affichage de certaines surfaces, selon leur probabilité de causer des problèmes. Spécifie combien de surfaces devraient être sautées après que la première problématique soit trouvée. Essayez des valeurs faibles comme 1-3, puis des valeurs plus élevées (plus le nombre est élevé, plus le risque d'avoir des graphismes et des effets mauvais/manquants est élevé). Ce hack peut également causer des gains de vitesse aléatoires !


  • Movie Capture (capture video) : Ceci est une fonctionnalité cachée (Tongue). En appuyant sur F12 pendant que PCSX2 tourne avec GSdx, une boîte de dialogue apparaîtra.
    Dans le premier champ, vous devez indiquer au plugin où la video capturée sera sauvegardée, et taper le nom du fichier. Dans le second champ, vous pouvez choisir un codec de compression comme DivX, ou "Uncompressed", qui ne compressera pas du tout la video. Si vous choisissez un codec de compression, vous pourrez changer ses réglages en appuyant sur le bouton "Config". Notez que seuls les codecs déjà installés sur votre PC seront listés.
    A tout moment, appuyez à nouveau sur F12 pour arrêter la capture. La video produite sera automatiquement accélérée à 100% pour vos beaux yeux de spectateur.

  • Cliquez sur Ok pour sauvegarder les modifications, ou annuler (cancel) pour revenir à la fenêtre de configuration principale

(puisque vous devriez utiliser ZZOgl plutôt que ZeroGS dans la plupart des cas, cette section a besoin d'être revue. La *plupart* des réglages restent cependant les même).

Sélectionnez ZeroGS v0.97.1 et appuyez sur le bouton Configure.

  • ZeroGS est un plugin DirectX 9 développé par ZeroFrog et conçu pour les cartes graphiques supportant les pixel shaders 2.0 ou plus. Comme mentionné plus haut, si votre carte graphique ne remplit pas cette condition, vous aurez un message "Error opening gs plugin" et PCSX2 se fermera.

  • Interlace Enable : lorsque ceci est coché, certains problèmes d'entrelacement seront réglés (image qui "tremble"), bien que certains jeux soient plus jolis sans cette option. Vous pouvez l'activer et le désactiver avec la touche F5 pendant qu'un jeu tourne.

  • Bilinear Filterting (filtrage bilinéaire) : lorsque ceci est coché, le plugin va filtrer l'affichage en lissant les contours. Ceci s'accompagne généralement d'une grosse baisse des FPS, sauf si votre carte graphique est très puissante. Vous pouvez l'activer et le désactiver en laissant SHIFT appuyé et en appuyant sur F5. Il y a 2 types de filtrage bilinéaires : normal bf(BF normal) et forced bf (BF forcé). Parfois les jeux demonderont à GS de rendre les textures en point sampling, et non linear sampling. Dans le mode BF normal, ZeroGS répondra aux demandes du jeu. En mode forcé, il rendra toutes les textures en filtrage bilinéaire. Le BF forcé peut introduire des artefacts non souhaités au limites des textures sur certains jeux, donc soyez prudent. Cependant, dans la plupart des cas, le BF forcé produira des scènes plus lisses.

  • Anti-aliasing : Ici vous pouvez choisir le niveau d'anti-aliasing que vous souhaitez que le plugin utilisé, pour lisser les contours. Vous pouvez l'activer pendant qu'un jeu tourne, avec la touche F6. Notez que cette option peut réduire la vitesse.

    None: aucun anti-aliasing
    2x: anti-aliasing 2X
    4x: anti-aliasing 4X
    8x: anti-aliasing 8X
    16x: anti-aliasing 16X

  • Wireframe rendering (rendu fil de fer) : lorsque cette option est cochée, le plugin ne fait qu'un rendu wireframe, vous ne verrez donc que les lignes des polygones ici et là Wink
    Cette option est activable/désactivable en jeu en appuyant sur la touche F7.

  • Capture avi : vous pouvez capturer une video de vos parties comme avec le pugin GSdx. Appuyez sur F12 et une fenêtre de sélection de codec apparaît. Pour l'instant vous ne pouvez utiliser que le codec XviD, tous les autres codecs crashent le plugin. Après l'avoir sélectionné, vous pouvez configurer le codec en appuyant sur le bouton configure. Appuyez sur OK et l'enregistrement démarrera. Appuyez à nouveau sur F12 pour l'arrêter. La video sera sauvée dans le répertoire racine de PCSX2, sous le nom "zerogs.avi".

  • Save snapshots as BMPs(default is JPG) / Sauvegarder des captures d'écrans en BMP (JPG par défaut) : comme le dit le titre, lorsque ceci est activé, vous pouvez prendre des captures d'écrans avec la touche F8. Les captures seront sauvées en BMP et non JPG (qui est le réglage par défaut). Les captures que vous prenez sont sauvées dans le répertoire '/snaps' de votre répertoire d'installation PCSX2.

  • Fullscreen (plein écran) : si cette option est cochée, le plugin affiche en plein écran plutôt qu'en fenêtré. Si cette option est désactivée et qu'un jeu est déjà en train de tourner, vous pouvez maintenir ALT et appuyer sur Entrée pour passer en plein écran.

  • Widescreen : Certains jeux supportent l'affichage 16:9. Si vous l'activez, ZeroGS dimensionnera automatiquement la fenêtre en 16/9e.

  • Default Window Size (taille de la fenêtre par défaut) : Vous pouvez régler la taille de fenêtre que ZeroGS aura par défaut quand vous le lancez. Les options sont des résolutions d'écran variées auxquelles votre fenêtre sera redimensionnée. Choisissez ce qui vous plaît, et notez que cela n'a pas d'impact sur la vitesse.

  • Vous pouvez maintenir la touche Shift et appuyer sur F7 pour activer/désactiver l'affichage des FPS dans la fenêtre de ZeroGS.

Options avancées de ZeroGS

  • ZeroGS propose des options supplémentaires pour modifier des réglages variés. Parfois des jeux utilisent le Graphics Synthesizer de manières très inattendues, il est alors impossible pour ZeroGS de prévoir exactement comment il devrait émuler le GS. Certaines options peuvent transformer un jeu avec un affichage atroce à 2 FPS en ce qu'il devrait ressembler sur PS2, à 60 FPS.

  • Si une combinaison d'options particulières fonctionnent particulièrement bien pour un jeu donné, alors ces options peuvent être sauvées dans le fichier patch du jeu, afin d'être utilisées automatiquement lorsque le jeu est lancé. Ceci est utile quand vous souhaitez que ces options soient activées seulement pour ce jeu en particulier, et pas les autres.

  • Chaque combinaison d'options dans ZeroGS a un ID unique. Pour récupérer cet ID, allez dans la boîte de dialogue de configuration de ZeroGS, réglez les options, et cliquez sur le boutton [Compute OR of IDS[/b]. Notez le nombre généré et ouvrez le fichier pnach correspondant (généralement le CRC du jeu suivi de .pnach). Puis ajoutez une nouvelle ligne zerogs=xxxxxxxx où les x représentent l'ID.

GSnull v0.1.0 plugin

  • Comme expliqué au début de cette section, ceci est un plugin nul qui ne rendra rien à l'écran. Cliquez sur Configure pour ouvrir un menu avec une case à cocher où vous pouvez, ou non, activer le logging (Enable Logging), ce qui activera/désactivera le logging de GS. Destiné aux debuggers et développeurs.

Sound:




SPU2-X


Le plus récent et le meilleur plugin de son à la date d'écriture de ce guide. Il est basé sur SPU2 de Gigaherz, puis fût modifié par Jake Stine (Air) de la team PCSX2.
C'est le seul plugin SP2 qui supporte les effets (comme la reverb) et le Dolby Pro Logic (II) (si votre carte son est capable de le décoder). C'est aussi celui qui émule le mieux la puce. Beaucoup de jeux ne fonctionneront qu'avec SPU2-X !
  • Interpolation : Vous pouvez choisir 1 option parmi 5 :
    1)Nearest : aucune interpolation n'est faite dans ce mode, qui est le plus rapide.
    2)Linear : l'option recommandée, qui interpole linéairement le son.
    3)Cubic : un autre type d'interpolation. Plus lent, avec de bons aigus.
    4)Hermite : un autre type d'interpolation encore. Encore plus lent, aigus meilleurs.
    5)Catmull-Rom : un autre type d'interpolation. Encore plus lents, aigus encore meilleurs.

  • Disable effects processing : cocher ceci désactive toute émulation d'effets comme la reverb, augmentant la vitesse, au détriment de la qualité sonore.

  • Reverb boost factor : multiplie l'intensité des effets de reverb par le facteur donné. Peut créer des bugs sonores.

  • Enable debug options : cocher ceci rend disponible le bouton Configure Debug Options. Lorsque vous cliquez dessus vous sont présentées diverses options de logging, qui peuvent être activées à des fins de debugging. Utile seulement pour les développeurs.

  • Module : ici vos pouvez sélectionner 1 réglage parmi 5, qui sont différentes méthodes de sortie du son sur votre système.
    1)No sound : ne produit aucun son (muet). Plus rapide.
    2)X Audio 2 : la méthode recommandée. Fonctionne mieux sous Windows Vista, les utilisateurs d'XP voudront plutôt essayer l'option 3).
    3)DirectSound : un peu moins bien que X Audio 2, utilisez-la si elle fonctionne mieux pour vous.
    4)Wave out : deconseillée, les options 2) et 3) devraient donner de meilleurs résultats.
    5)Portaudio : utilise une librairie multi-plateformes appelée Portaudio. Sous Linux, ceci est la seule alternative au silence.

  • Latency : plus la latence est basse, moins le son aura de délai. Notez que la régler trop bas causera des craquements dans le son, diminuez donc la valeur jusqu'à trouver celle limite où vous entendez des craquements.

  • Synchronizing mode :
    • TimeStretch : le réglage par défaut et recommandé. Ceci garde le son et la video synchrones, et aide aussi à supprimer les craquements et autres problèmes sonores. Notez que si la vitesse est lente, le son sera aussi lent que la video.
    • Async Mix : désynchronise le son et la video, ce qui permet d'avoir un son à vitesse normale même si le framerate n'est pas optimal. Peut faire bloquer ou crasher les jeux, à utiliser avec précaution !
    • None : le son saute si vous utilisez ce mode, et vous n'avez pas la vitesse maximale pour le jeu que vous faites tourner. Légere amélioration du taux de FPS.

  • Advanced : ici vous pouvez régler le fonctionnement du time stretcher. Comme décrit dans le GUI, des valeurs plus grandes sont mieux si vous avez une vitesse faible, et les valeurs petites sont mieux si votre jeu tourne plus vite que la vitesse normale. Cliquer sur Reset To Defaults remet tous les réglages à leurs valeurs initiales.

  • Audio Expansion mode : ici vous pouvez choisir si vous souhaitez que le son produit par le plugin soit étendu à l'ensemble de votre configuration de haut-parleurs, et pas seulement 2 canaux (stereo). Utilisablement uniquement avec le module XAudio2.
    • Stereo : réglage par défaut, aucune extension audio.
    • Quadrafonic : étend le son sur 4 haut-parleurs
    • Surround 5.1 : étend le son sur des haut-parleurs surround 5.1
    • Surround 7.1: étend le son sur des haut-parleurs surround 7.1

  • Use a Winamp DSP plugin : si vous ne savez pas de quoi il s'agit, laissez cette option telle qu'elle est (indisponible sur Linux pour le moment).

ZeroSPU2


ZeroSPU2 est un plugin développé par zerofrog. ZeroSPU2 a les fonctionnalités suivantes :
  • ZeroSPU2 a une fonction de mise à l'échelle du temps, comme SPU2-X. Pour activer cette option, allez dans la configuration de ZeroSPU2 et cochez la case correspondante (Time Scaling). La fonction de mise à l'échelle du temps fonctionne mieux sous Windows, mais est aussi implémentée pour Linux.

  • "Real time mode" est un ajustement du temps plus précis, pour les jeux qui ont besoin d'une précision supplémentaire et de latence plus faible.

  • Audio/video recording : cochez la case Recording pour enregistrer le son pendant vos parties, vers un fichier nommé zerospu2.wav.

  • Mute : mute le son, donnant un petit extra de vitesse.


PAD:


Ici vous pouvez utiliser 2 plugins, Lilypad v0.10.0 et SSSPSX Pad v1.7.1.

Sélectionnez SSSPSX Pad v1.7.1 et appuyez sur le bouton Configure



Vous verrez une fenêtre comme suit (cliquez pour agrandir) :

[Image: attachment.php?aid=26077]

Maintenant, cliquez sur Configure pour démarrer la configuration de SSSPSX Pad :
  • Ici, vous pouvez appuyer sur chacun des boutons puis appuyer sur la touche à laquelle vous voulez l'assigner. Si vous souhaitez retirer l'affectation d'une touche, vous pouvez cliquer sur le bouton respectif et attendre jusqu'à ce que le compte à rebours "Timeout : " arrive à 0. Après quoi, la touche sera assignée à NONE à nouveau.

  • Cliquez sur les onglets PAD1/PAD2 dans le coin en haut à gauche pour passer de la configuration du controlleur 1 au controlleur 2 et vice-versa.

  • SSSPSX Pad supporte les controlleurs analogiques. Vous pouvez assigner un axe analogique sur les boutons "LX,LY,RX,RY". LX est pour l'axe X de gauche, LY pour l'axe Y de droite, RX pour l'axe X de droite, RY pour l'axe Y de droite.

  • Les boutons R3 et L3 sont les boutons des sticks analogiques de la manette PS2, R pour droite et L pour gauche, comme d'habitude.

Sélectionnez Lilypad v0.10.0 et appuyez sur le bouton Configure


Vous verrez une fenêtre comme suit (cliquez pour agrandir) :

[Image: attachment.php?aid=26075]
  • Lilypad est un plugin de contrôles très avancé, qui supporte clavier, souris, gamepads et pads XBOX 360. Il inclut également quelques hacks très pratiques à utiliser avec PCSX2, comme le hack Echap (ESC) et l'option de désactivation de l'économiseur d'écran (screesaver)

  • Pour une description très détaillée de chaque réglage et comment le configurer, visitez le topic officiel du pluginICI (en anglais). Vous pouvez aussi télécharger la dernière version là-bas, ou depuis notre section de téléchargement de plugins Smile

Cdvdrom:


Dans la plupart des situations, vous pouvez utiliser l'ISO loader natif de PCSX2, en choisisant ISO dans le menu CDVD, puis, sous "ISO Selector", en sélectionnant une image dans la liste, ou encore en choisissant d'en chercher une nouvelle à ajouter (browse).

Cependant, si vous voulez utiliser un plugin pour des choses telles que jouer le jeu depuis un disque DVD ou créer le dump d'un fichier ISO, choisissez "plugin" dans le menu CDVD, et choisissez un plugin CDVD.

Sélectionnez Gigaherz's CDVD v0.7.0 et cliquez sur configure

  • Très simple, sélectionnez la lettre du lecteur depuis lequel le plugin devra lire le disque. Le jeu PS2 que vous avez inséré dans votre lecteur CD/DVD démarre alors.

  • C'est le seul plugin qui supporte, au moins en partie, les changements de disques. Si vous avez des problèmes pour changer de disque dans un jeu, essayez ce plugin !

Sélectionnez Linuz Iso CDVD v0.9.0 et cliquez sur configure.

  • Ce plugin a la fonction supplémentaire de compresser vos images et vous économiser de la place disque.

  • Cliquez sur Select Iso pour selectionner l'image du jeu que vous voulez lancer/compresser. Une fois que vous avez sélectionné une image, vous pouvez fermer la fenêtre de configuration pour pouvoir lancer l'image, ou cliquer sur "Compress Iso" pour la compresser. Si vous avez sélectionné une image déjà compressée, vous pouvez aussi sélectionner "Decompress Iso" pour la décompresser.

  • Sous "Compression Method", vous pouvez sélectionner ".Z - compress faster", qui compresse plus vite mais moins efficacement, ou ".BZ - compress better", qui compresse plus lentement mais mieux.
  • Sous Options, vous pouvez cocher/décocher "Enable Block Dump=>'block.dump'". Lorsque cette option est cochée, un fichier block.dump sera créé dans le répertoire racine de PCSX2 (là où pcsx2.exe est situé), à partir du jeu que vous avez fait tourner. Ce fichier est comme un petit iso, utile principalement pour debugging. Il contient les secteurs lus pendant l'exécution du jeu que vous avez fait tourner, ce qui peut permettre ensuite de charger ce fichier (en utilisant "select iso" avec Linuz Iso CDVD) et lancer le jeu sans image/cd/dvd. Notez que si le jeu essaye ensuite de lire tout secteur absent du fichier dump, il ne donnera plus de réponse.

  • Cliquez sur ok pour sauvegarder vos modifications.


CDVDnull v0.6.0


  • Tout comme GSnull, ceci est un plugin nul, càd qu'il ne fait rien. Pour des raisons évidentes, il n'a pas d'écran de configuration.


Dev9:


Ici, ce sont les plugins qui gèrent le HDD (hard disk drive, ou disque dur) et l'émulation Ethernet. Dans le package de la version 0.9.7, il n'y a que Dev9null v0.5.0, et un autre plugin Null, qui est exactement comme les autres. De plus, il y a un nouveau plugin Dev9 en développement par Luigi__, le plugin MegaDev9, qui est encore en travaux, mais très prometteur. Pour l'instant, il émule en partie le disque dur PS2. Vous pouvez le récupérer ici.

Usb:


Ce sont les plugins qui gèrent l'émulation de l'USB (Universal Serial Bus). Le package release inclut USB Null v0.7.0, qui est un autre plugin Null. Rien à configurer, donc.


Firewire:


Ce sont les plugin qui gèrent le port firewire de la PS2. FWnull v0.6.0 est inclus dans le package release. Il n'y a aucun autre plugin Firewire disponible ou en développement pour le moment.
Rien à configurer pour la raison donnée ci-dessus.

BIOS(Basic Input Output System)


Dans ce menu déroulant, vous trouverez votre image BIOS, si vous en avez une et l'avez mise dans le dossier de BIOS sélctionné. Notez que le seul moyen LEGAL d'obtenir un BIOS est de le dumper à partir de votre propre Playstation 2.NE DEMANDEZ PAS où trouver un BIOS sur le forum de PCSX2, c'est contraire aux règles. C'est interdit car le BIOS de la ps2 est sujet à un copyright de Sony. Cela rend sa distribution illégale, ce qui signifie que nous pourrions avoir des problèmes si il s'avérait que nous ayons mis à disposition illégalement des BIOS aux gens. Vous pouvez vérifier la validité de votre image BIOS en vérifiant s'il y a un pourcentage à côté, dans le menu déroulant du BIOS, dans le menu de configuration principale. S'il y en a un, votre image BIOS n'est PAS valide. Si le BIOS n'apparaît même pas après avoir sélectionné le bon répertoire, c'est également une image invalide.

Attention : Pour les BIOS plus récents que SCPH-10000.bin, il est recommandé d'avoir tous les fichiers. Vous pourrez probablement lancer le BIOS ou des jeux sans, mais il est tout de même possible que cela affecte la compatibilité. Cela inclut rom1.bin, rom2.bin, erom.bin et un SCPH-XXXXX.nvm, où XXXXX est la version de votre BIOS (ex. SCPH-34004.nvm). Ce dernier fichier peut être créé par PCSX2 après que vous ayez configuré le BIOS (réglage du fuseau horaire, langue, etc.) mais il est mieux d'avoir ce fichier rippé directement depuis votre Playstation 2. Une fois encore, NE DEMANDEZ PAS où obtenir ces fichiers, car ils font également partie du BIOS.

Voici une petite explication de auMatt au sujet de ces fichiers :

auMatt Wrote:En gros, la première ps2 japonaise avait un seul BIOS et le lecteur DVD, etc. étaient installés sur la carte mémoire.
Les PS2, après les premiers modèles, avaient le logiciel du lecteur DVD installé dans une ROM séparée (EROM), qui est encryptée.

Un nouveau dumper (copieur) de BIOS, qui peut dumper vos BIOS PS2, ROM1, ROM2, EROM et NVM est disponibleICI

Remarque : pour une compatibilité optimum, il est recommandé que vous utilisiez un BIOS plus récent que SCPH10000.BIN, qui est le plus ancien. Avec cette version, il y a des problèmes d'émulation des cartes mémoire, entre autres.

Comment extraire les fichiers du BIOS de votre PS2 : Consultez PS2Dev et un topic ICI (liens en anglais).

Nous venons de finir de configurer tous les plugins pour PCSX2.

Onglet BIOS de la fenêtre de sélection du Plugin/BIOS :


Ici vous pouvez voir un écran identique au dernier écran de l'assistant de première configuration, au même usage, à savoir selectionner un fichier BIOS dans la liste, et changer le dossier où PCSX2 cherche les images BIOS.

Onglet Folders (dossiers) de la fenêtre de sélection du Plugin/BIOS


Ici vous pouvez changer les dossiers où certains fichiers créés par PCSX2 seront enregistrés. En décochant "Use default setting", vous pouvez cliquer sur "Browse" pour trouver le dossier de votre choix, où PCSX2 sauvegardera les savestates, les captures d'écran et les logs/dumps.


Core settings


Les réglages du Core de PCSX2, qui peuvent être trouvées sous Config => Emulation settings. Vous verrez alors une fenêtre comme celle-ci (cliquez pour agrandir) :

[Image: attachment.php?aid=26073]


Il y a 6 onglets : EE/IOP, VUs, GS, GS Window, Speedhacks et Gamefixes. Nous allons commencer par EE/IOP.

Onglet EE/IOP des réglages d'émulation :


EE/IOP sont les initiales de Emotion Engine / Input Output Processor, qui sont les composants coeur de la Playstation 2. Ci-dessous sont décrits les réglages qui nous sont donnés :
  • Emotion Engine : Selectionnez "Recompiler" pour activer le recompilateur pour l'Emotion Engine, ce qui donne un très gros gain de vitesse. C'est très compatible, donc vous devriez toujours utiliser cette option. En sélectionnant "interpréteur", vous utiliserez le mode Interpreter, très lent, parfois plus compatible, mais principalement utile à des fins de debugging.

  • IOP : Même réglages que ci-dessus pour le Input Output Processor. Cet interpréteur n'entraînera pas autant de ralentissements que pour l'EE, mais cela restera une grosse perte de performances.

  • Round mode : Modifie la méthode de calcul d'arrondi des nombres flottants. Si votre jeu bloque à un moment donné, essayez de modifier cette valeur. La valeur par défaut, et la plus compatible, est Chop/Zero. Cette option est changée automatiquement quand "Enable Patches" est activée (dans System), pour les jeux qui ont besoin d'une valeur particulière pour cette option.

  • Clamping mode : Ces réglages vont, de haut en bas, du plus rapide au plus lent. 'None' est le plus rapide mais le moins compatible, alors que 'intégral' est le plus lent mais le plus compatible. La valeur par défaut est 'Normal' ; elle fonctionne bien pour la plupart des jeux sans gros compromis de vitesse. Cette option est changée automatiquement quand "Enable Patches" est activée (dans System), pour les jeux qui ont besoin d'une valeur particulière pour cette option.

  • Flush to Zero : Compatibilité plus faible mais peut être un peu plus rapide. Recommandé.

  • Denormals are Zero : Gros gain de vitesse, et ne devrait pas causer de problèmes.

  • Restore Defaults : cliquer ici pour réinitialiser les réglages à leurs valeurs par défaut (qui apparaissent en gras sur Windows Vista/7 et en couleur verte sur Windows XP).

Onglet VUs de Emulation Settings :


VUs signifie Vector Units, ce sont les co-processeurs de la Playstation 2, qui travaillent en parallèle avec lEE et l'IOP. La Playstation 2 a 2 de ces co-processeurs, nommés VU0 et VU1. Ci-dessous sont décrits les réglages qui nous sont proposés :
  • VU0 : Vous pouvez faire 1 choix parmi 3 : Interpreter, microVU Recompiler et superVU Recompiler [legacy].

    • Interpreter : Si vous faites ce choix, PCSX2 utilisera l'interpréteur pour l'unité VU0, qui est non seulement extrêmement lent mais pas très compatible. Utile seulement pour debugging et tests.

    • microVU Recompiler : Le plus récent recompilateur pour les unités vectorielles, réalisé par cottonvibes. Cette option a une très bonne compatibilité avec les jeux, est plus stable et est assez rapide. Recommandée.

    • superVU Recompiler [legacy] : Le vieux recompilateur pour les unités vectorielles, réalisé par zerofrog. Il n'est plus vraiment en développement (d'où le tag "legacy"), a une compatibilité médiocre en comparaison de microVU, est moins stable mais généralement un peu plus rapide. Utile seulement pour identifier des bugs du nouveau recompilateur, ou dans de rares cas où il fonctionne mieux que microVU.

  • VU1 : Comme ci-dessus, mais pour l'unité vectorielle 1 (Vector Unit 1).

  • Round mode : Comme pour EE/IOP

  • Clamp mode : Du haut vers le bas, ces réglages vont du plus rapide au plus lent. 'None' est le plus rapide mais le moins compatible, et 'Extra+Preserve Sign' est le plus lent mais le plus compatible. La valeur par défaut est 'Normal', et fonctionne bien avec la plupart des jeux, sans gros compris de vitesse. Si vous avez des polygones bizarres ou une mauvaise géométrie, essayez de régler cette option sur 'Extra+Preserve Sign'. Cette option est changée automatiquement quand "Enable Patches" est activée (dans System), pour les jeux qui ont besoin d'une valeur particulière pour cette option.

  • Flush to Zero : Compatibilité plus faible mais peut être un peu plus rapide. Recommandé.

  • Denormals are Zero : Gros gain de vitesse, et ne devrait pas causer de problèmes.

  • Restore Defaults : cliquez ici pour réinitialiser les réglages à leur valeurs par défaut (qui apparaissent en gras sur Windows Vista/7 et en couleur verte sur Windows XP).

Onglet GS de Emulation Settings :


GS signifie Graphics Synthesizer et est en charge de faire le rendu des graphismes de la Playstation 2 (entre autres choses). Ci-dessous sont décrits les réglages qui nous sont proposés :

  • Framelimiter : Les options de ce groupe peuvent être utilisées pour contrôler le frame rate de vos jeux de diverses manières.

    • Disable Framelimiter (désactiver Framelimiter) : En cochant ceci, vos jeux tourneront aussi vite que votre PC en est capable, ignorant tous les réglages et limites ci-dessous. Vous pouvez l'activer en jeu en appuyant sur F4.

    • Base Framerate Adjust (ajustement de base du framerate) : Ici vous pouvez contrôler le framerate de base de vos jeux, en pourcentage. Si vous laissez les framerate NTSC et PAL de base (respectivement 60fps et 50fps), 100% signifie 60fps pour NTSC et 50fps pour PAL, 110% correspondrait respectivement à 66fps et 55fps, etc. Le frame limiter limitera vos FPS à ces valeurs. Le régler à 110% ne fait pas gagner de vitesse (!!), il est recommandé de laisser cette option à la valeur par défaut de 100%.

    • Slow Motion Adjust : Ici, vous pouvez contrôler, en pourcentage, la vitesse à laquelle votre jeu sera limitée quand vous activez le ralenti (slow motion). Les pourcentages sont exprimés par rapport au framerate de base expliqué ci-dessus, donc 50% signifie la moitié du framerate de base. Activable en jeu en appuyant sur shift et tabulation (encore non fonctionnel pour le moment).

    • Turbo Adjust (Réglage du Turbo) : Identique au réglage du ralenti, mais activé quand vous enclenchez le mode turbo. Activez-le en jeu en appuyant sur tabulation.

    • NTSC Framerate : Règle la vitesse à laquelle les jeux NTSC tourneront. Par défaut, la vitesse pour ces jeux est de 59,94fps, mais vous pouvez la régler plus bas ou plus haut, ce sera combiné avec les options vues plus haut. Astuce : régler ceci plus bas que la normale peut permettre à certains jeux de tourner plus vite, mais peut aussi faire mal tourner d'autres.

    • PAL Framerate : Règle la vitesse à laquelle les jeux PAL tourneront. Par défaut, la vitesse pour ces jeux est de 50fps, mais vous pouvez la régler plus bas ou plus haut, ce sera combiné avec les options vues plus haut. Astuce : régler ceci plus bas que la normale peut permettre à certains jeux de tourner plus vite, mais peut aussi faire mal tourner d'autres.

  • Frame Skipping : Les options de ce groupe peuvent être utiisées pour contrôler le fonctionnement du frame skipping (saut de frame), une technique qui saute le dessin de certaines frames d'un jeu, pour que le jeu ne tourne pas plus lentement lorsqu'il n'arriverait pas à tourner à pleine vitesse. A noter que dans le GUI, cette fonctionnalité peut causer, et causera certainement : des scintillements, des flash et autres comportements anormaux, en fonction du jeu. Activez-la en jeu en appuyant sur shift et F4.

    • Disabled : Cocher ceci désactive le frame skipping. Recommandé si le jeu tourne à la vitesse adéquate.

    • Skip when on Turbo only : Cochez ceci pour que le frame skipping soit activé quand le mode turbo est actif.

    • Constant Skipping : Cocher ceci pour activer de façon permanente le frame skipping.

    • Frames to Draw : Spécifie combien de frames sont dessinées avant d'en sauter.

    • Frames to Skip : Spécifie combien de frames seront sautées lorsque le nombre précédent de frames à dessiner sont terminées.


  • Use Synchronized MTGS : Cocher cette option pour utiliser un mode de MTGS différent. TRES lent, seulement utile pour debugging.

  • Disable all GS output : Désactive toute sortie video. Utile pour faire des benchmarks du core de PCSX2, et pour debugging.

GS Window tab of the Emulation Settings:


Ici vous pouvez changer différents réglages de sortie video de PCSX2. Ci-dessous sont décris les réglages disponibles :

  • Aspect Ratio : Ici vous pouvez selectionner "Fit to window/Screen" (étirer sur tout l'écran / toute la fenêtre), qui étirera l'image sur toute la surface d'affichage, standard (4:3), qui règle le ratio de l'image à 4/3, ou Widescreen (écran large, 16:9), qui fait la même chose avec un ratio de 16/9. Gardez à l'esprit que l'affichage normal du jeu sera étiré de cette façon, ce qui induit une déformation de l'image. Pour un "vrai" mode écran large, le réglage est à faire dans le menu du jeu (si ce dernier le propose).

  • Custom window size (taille de fenêtre personnalisée) : Réglez la taille de fenêtre que vous souhaitez, en pixels.

  • Disable window resize border (désactiver les bords de redimensionnement de la fenêtre) : lorsqu'elle est cochée, cette option retire les bords de la fenêtre qui servent au redimensionnement.

  • Always hide mouse cursor (toujours cacher le curseur de la souris) : Lorsque cette option est cochée, le curseur sera caché lorsqu'il se trouve sur la fenêtre video.

  • Hide window on suspend (en pause, cacher la fenêtre) : Quand cette option est cochée, la fenêtre video sera cachée lorsque l'émulation est interrompue.

  • Default to fullscreen mode on open (passer en plein écran dès le démarrage) : Si cette option est cochée, PCSX2 démarrera en plein écran. Vous pouvez repasser en mode fenêtre en appuyant sur Alt et Entrée.

  • Use exclusive fullscreen mode (if available) (utiliser le mode plein écran exclusif (si disponible)) : Quand cette option est cochée, une méthode d'affichage différente sera utilisée. Elle peut être mieux pour de vieux moniteurs CRT et de vieilles cartes video. Cette option n'est PAS recommandée, sachant qu'elle est sujette à des fuites mémoires et/ou des crash aléatoires, quand on passe de fenêtré à plein écran et vice versa.

  • Wait for vsync on refresh (activer la synchronisation verticale) : Quand cette option est cochée, PCSX2 utilisera la vsync, ce qui peut réduire les effets de déchirement de l'image ou de lignes horizontales (tearing), mais c'est aussi plus lent. Ne s'applique qu'au mode plein écran, et ne fonctionne pas forcément avec tous les plugins GS.

Onglet Speed Hacks de Emulation Settings :


Les hacks sont différentes techniques utilisées pour rendre l'émulation plus rapide, au prix de moins d'exactitude. Toutes ces options peuvent provoquer des bugs sévères, des crash et autres comportements inattendus, elles sont donc à utiliser avec prudence ! Remarquez également que ces speed hacks n'impactent pas tous les jeux. En fonction du jeu, il est donc possible de ne rien gagner en vitesse. La liste des réglages est exposée ci-dessous :
  • Enable speedhacks (activer les hacks) : Cocher/décocher ceci pour activer/désactiver de manière globale tous les hacks.

  • Emotion Engine (EE) Cyclerate (cycles alloués à l'Emotion Engine (EE)) : Ce hack modifie la fréquence d'horloge de l'Emotion Engine, ce qui accélère son émulation. Tout réglage autre que "default" (par défaut) peut faire bugger votre jeu, le rendre lent ou sauter des frames.

    • Default Cycle Rate - Slider Level 1 (nombre de cycles par défaut, Bouton de défilement niveau 1) : Ce n'est pas un hack, ceci émule l'EE à sa vitesse réelle.

    • Slider Level 2 : Réduit le nombre de cycles de l'EE de 33%. Gain de vitesse modéré, faible impact de compatibilité.

    • Slider Level 3 : Réduit le nombre de cycles de l'EE de 50%. Bien plus rapide, diminution encore de la compatibilité. Peut également provoquer des sautes du son dans certaines video de jeux


  • VU Cycle Stealing : Ce hack augmente le nombre de cycles que le Vector Unit (VU) "vole" à l'Emotion Engine (EE). Ce hack fausse les valeurs du FPS affichées (particulièrement dans les valeurs élevées), et peut provoquer des flash à l'écran, des ralentissement, et d'autres bugs sérieux avec certains jeux !

    • Slider Level 0 (Bouton de défilement niveau 0) : Ceci n'est pas un hack mais sert à désactiver le vol de cycles du VU.

    • Slider Level 1 : un peu plus rapide, un peu moins compatible.

    • Slider Level 2 : Beaucoup plus rapide, moyennement compatible.

    • Slider Level 3 : Faible amélioration comparé au Level 2, grosse diminution de la compatibilité. Ce level ne marchera pas correctement avec la majorité des jeux, provoquant des scintillements, des ralentissements et des bugs graphiques, tout en n'offrant qu'un gain de vitesse faible comparé au niveau 2 - lorsque ce dernier fonctionne.
      Déconseillé, sauf pour de très rares jeux qui fonctionnent bien avec.


  • Other Hacks : Différents autres hacks pour des usages variés.

    • Enable INTC Spin detection : Ce hack prend un raccourci dans la situation connue où des jeux PS2 sont inactifs. Consultez l'infobulle pour une explication détaillée. Au lieu de faire tourner une boucle vide, cette option permet de se placer directement à sa fin et d'attendre à partir de ce point. Peut permettre un gros gain de vitesse, mais seulement sur quelques jeux. Ce hack est très sûr et ne fait presque pas perdre de compatibilité. Recommandé.

    • Enable Wait Loop detection : Méthode similaire à l'option précédente. Lisez l'infobulle pour une explication détaillée. Gain de vitesse modéré, aucune perte de compatibilité connue. Recommandé.

    • Enable fast CDVD : Réduit les temps de chargement en réglant les accès disques sur un mode plus rapide. Vérifiez la liste de compatibilité de HDLoader, pour connaître les jeux qui ne fonctionnent PAS avec cette option (généralement notés "mode 1" ou "slow DVD). Option déconseillée car elle peut planter pas mal de jeux.


  • microVU Hacks : Ces hacks ne sont actifs que lorsque le recompilateur microVU est sélectionné dans l'onglet VU de Emulation Settings . Si superVU est sélectionné, ces hacks n'ont aucune incidence.

    • mVU flag hack : Consultez l'infobulle pour une description détaillée du fonctionnement de ce hack. Gains de vitesse moyens mais très haute compatibilité. Recommandé.

    • mVU block hack : Consultez l'infobulle pour une description détaillée du fonctionnement de ce hack. Gains de vitesse moyens mais compatibilité élevée.

    • mVU Min/Max hack : Consultez l'infobulle pour une description détaillée du fonctionnement de ce hack. Faible gain de vitesse, compatibilité moyenne.


  • Restore defaults : Cliquez pour restaurer les valeurs par défaut pour tous les réglages (et donc désactiver tous les hacks de cet onglet).

Onglet Game Fixes (correctifs des jeux) de Emulation Settings :


Comme le nom le laisse penser, ce sont des correctifs spéciaux pour certains jeux, qui pour quelque raison, ont besoin d'une émulation particulière. Notez que l'équipe n'a aucune intention de conserver des hacks pour des jeux spécifiques, ces hacks sont là temporairement jusqu'à ce qu'une solution plus appropriée soit trouvée (les correctifs spécifiques seront alors supprimés). Beaucoup de ces correctifs sont utilisés automatiquement lorsque 'Enable Patches' (activer les patch) est cochée, sous "System".

  • VU Add hack : Ce hack peut être nécessaire car la PS2 ne respecte pas les standards IEEE sur les nombres à virgule flottante.
    Activez-le uniquement pour 'Star Ocean 3', 'Valkyrie Profile 2' et 'Radiata Stories'.

  • VU Clip Flag Hack : Ce hack n'est nécessaire que lorsque superVU est sélectionné comme recompilateur (sous Vu dans Emulation Settings). Requis pour les jeux de la série Persona.

  • FPU Compare Hack : Ce hack est nécessaire à cause de la limite d'étendue des nombres à virgule flottante définie dans les standards IEEE, que la PS2 ne respecte pas. Activez-le seulement pour 'Digimon Rumble Arena 2'.

  • FPU Multiply Hack : Requis pour 'Tales of Destiny'.

  • FPU Negative Div Hack : Requis pour les jeux de la série Gundam : corrige la vue de la caméra.

  • VU GXkick Hack : Ajoute un délai aux instructions XGkick du VU. Nécessaire pour 'Erementar Gerad'.

  • FFX videos fix : Réinitialise GIF avant de faire le travail de l'IOU. Résouds les problèmes de gris en surbrillance, sur les video de 'Final Fantasy X'.

  • EE timing Hack : Hack à plusieurs usages. Connu pour aider les jeux : 'Digital Devil Saga', 'SSX', 'Resident Evil: Dead Aim'.

  • Skip MPEG Hack : Utilisez ceci pour sauter certaines vidéo d'introduction qui plantent.

  • OPH flag Hack : Requis pour 'Bleach Blade Battler', 'Growlancer' II et III et 'Wizardry'

Miscellaneous options (options diverses)


Description du reste des options :

  • System =>Boot CD/DVD (full) : Si vous cliquez sur ceci, l'émulateur lancera l'image que vous avez sélectionnée dans votre plugin CDVD (ou sélecteur interne d'ISO), ou vous demandera où trouver une image si vous n'en aviez pas sélectionné une lors de la configuration du plugin CDVD. Si vous utilisez le plugin CDVD de Gigaherz, le CD/DVD du lecteur choisi sera automatiquement démarré. Le mode "full" (complet) démarre d'abord par l'intro du BIOS, comme sur une vraie PS2. Utilisez-le pour les jeux qui ont différentes langues, ou qui sont protégés contre la copie.

  • System =>Boot CD/DVD (fast): Comme ci-dessus, mais cette option saute l'intro du BIOS et lance le jeu instantanément.

  • System =>Run ELF...: Vous pouvez utiliser cette option pour lancer des démos, la plupart sont dans ce format, .elf.

  • System =>Suspend/Resume : A utiliser pour mettre en pause / reprendre l'émulation à tout moment.

  • System =>Load State/Save State : Ici vous pouvez charger/sauver des parties sur un jeu. "Other" vous permet de spécifier vous-même à PCSX2 un nom de fichier différent de celui par défaut.

  • System =>Check/Uncheck Enable Patches : Ceci sert à activer/désactiver les patches des jeux. Les patches peuvent avoir différents intêrets, cela va de simplement sauter une video qui est encore mal émulée pour le moment et pourrait empêcher l'émulation de continuer, à d'autres plus avancés. Cocher ceci activera aussi certaines configurations particulières et correctifs, pour les jeux qui en ont besoin.

  • System =>Check/Uncheck Enable Cheats : Active/désactive les triches (cheats) pour les jeux. Les triches utilisent le même système que les patch, mais sont chargés depuis le dossier Cheats de PCSX2. Consultez différents guides sur notre forum (en anglais) pour apprendre comment créer des fichiers de triche pour PCSX2.

  • System =>Check/Uncheck Enable Host Filesystem : Ceci active/désactive le système de fichier Host de PCSX2, utilisé principalement pour les démos et les créations non-officielles.

  • System =>Shutdown : Ceci ferme le jeu que vous êtes en train de faire tourner, et redémarre PCSX2.

  • System =>Exit : Ferme l'émulateur.

  • CDVD =>
    • Iso Selector : Le loader d'ISOs interne de PCSX2, qui n'utilise pas de plugin CDVD. Vous pouvez choisir toute image supportée par PCSX2 en cliquant sur Browse (parcourir) et en la démarrant. Pour plus de facilités, cette entrée du menu garde trace, sous forme de liste, des images de jeux que vous avez récemment lancés.Ceci ne marche que si 'Iso' est selectionné dans le menu du dessous !
    • Plugin Menu-Plugin Settings : Ceci vous indique quel plugin CDVD vous avez choisi, et vous permet de le configurer (plutôt que d'aller le faire depuis Plugin/BIOS Selector).
    • ISO-Plugin-No Disc : Ce menu à choix unique permet de choisir la source depuis laquelle PCSX2 chargera les jeux. Si vous choisissez ISO, le loader d'ISOs interne sera utilisé pour charger le jeu que vous avez sélectionné (explications ci-dessus). Si vous choisissez Plugin, le plugin configuré sera utilisé pour charger vos jeux. Si vous choisissez "No Disc", aucun jeu ne sera lancé, et PCSX2 lancera simplement le BIOS.

  • Config =>
    • Emulation Settings : Pour ouvrir l'écran des réglages d'émulation, que nous avions décrits au début de ce guide.

    • Memory cards : ouvre le gestionnaire de cartes mémoire.

    • En cliquant sur "browse", vous pouvez spécifier à PCSX2 un dossier de votre choix, où l'émulateur ira charger ses cartes mémoire.

    • Sélectionnez n'importe quelle carte mémoire dans la liste pour rendre les boutons Delete (supprimer) et Disable (désactiver) disponibles. Cliquer dessus supprimera ou désactivera la carte mémoire sélectionnée.

    • Enable Multitap on Port 1 (activer le multitap sur le port 1) : active le Multitap pour pouvoir utiliser jusqu'à 4 cartes mémoire. Encore en cours de programmation (ne marchera pas correctement).

    • Enable Multitap on Port 2: Idem mais pour le port 2 de la Playstation 2.

    • Auto-Eject Memcards when loading save states (auto-éjecter les cartes mémoires lors de chargements de savestates) : La description est dans le GUI, il est recommandé de garder cette option activée.


  • Video (GS)/Audio (SPU2)/Controllers (PAD)/Dev9/USB/Firewire =>Plugin Settings : Ouvre l'écran de configuration pour le plugin sélectionné (liste ici) respectivement (Video/Audio/Pad/Dev9/USB/Firewire)

  • Patches : ouvre le navigateur de patches. Non implémenté dans la version 0.9.7 beta.

  • Multitap 1 : Active le multitap 1. Non implémenté dans la version 0.9.7 beta.

  • Multitap 2: Active le multitap 2. Non implémenté dans la version 0.9.7 beta.

  • Clear all Settings : Réinitialise tous les réglages à leurs valeurs par défaut, et ouvre l'assistant de première configuration.


  • Misc (divers)=>
    • Check/Uncheck Show Console : Ceci active/désactive une seconde fenêtre qui apparaît derrière l'affichage de PCSX2, et utilisée à des fins de debugging. Vous pouvez y lire différents messages qui peuvent vous aider à identifier un problème, ou, pendant qu'un jeu tourne, en apprendre plus sur ce que fait l'émulateur à chaque instant. Les messages rouges sont des erreurs, les jaunes sont des avertissements.

    • Print cdvd info : Avec cette option, les lectures CD/DVD faites par l'émulateur seront affichées sur la console. Principalement utile pour debugging.

  • About : La fenêtre "à propos". Ici vous pouvez voir qui sont les auteurs de cet émulateur, ainsi que les remerciements.

Si vous avez toujours des problèmes pour utiliser cet émulateur, vous pouvez poster votre problème (en anglais seulement) sur le forum de PCSX2 ICI, après avoir lu attentivement les règles (rules)

Retour au début

C'est fini ! J'espère que ce guide pourra aider tous les nouveaux utilisateurs de PCSX2, ainsi que les membres qui aiment trifouiller les options pour arriver à faire fonctionner certains jeux.

Merci à Gigaherz pour m'avoir indiqué comment faire fonctionner l'index avec Firefox. Smile
Grand merci à mon pote Regulus pour l'arrière-plan, le script des smileys et pour son aide. Smile
Merci à Razor Blade pour avoir corrigé les bords des images.
Merci à crushtest pour avoir mis en évidence certains problèmes avec Firefox, et pour ses suggestions.
Merci à Nachbrenner pour ses suggestions et ses ajouts.
Merci à Falcon4ever pour m'avoir embêté avec la validation XHTML.
Merci à rama pour son aide à formuler certaines explications.

Réalisé par Bositman.
Traduit de l'anglais vers le français par Keade.
Reply

Sponsored links





Users browsing this thread: 1 Guest(s)